formats

Les médecins résidents réoccupent la rue

Publié le 05/06/2018, par dans Non classé.

Les résidents reprendront les actions de rue.
A la fin de l’expiration du délai accordé aux ministères de tutelle (Santé et Enseignement) pour la reprise des gardes, gelées depuis avril dernier, le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) appelle ses adhérents à participer massivement à l’action régionale qui aura lieu demain à Tizi Ouzou et à d’autres actions locales programmées cette semaine.

Les actions permettront de « réitérer encore notre détermination inébranlable à mener notre combat jusqu’à la satisfaction de nos revendications et retrouver notre dignité bafouée», signale le communiqué du collectif rendu public hier. « L’action de mercredi à Tizi Ouzou permettra de montrer que nous sommes toujours là et toujours déterminés», relève le Dr Sofiane Benseba, délégué de la wilaya de Tizi Ouzou et membre du bureau national du Camra. Des actions locales sont prévues aujourd’hui à Sidi Bel Abbès et le lendemain à Annaba « pour remobiliser» les Camristes, lassés après sept longs mois d’une forte mobilisation qui a paralysé les établissements de santé du pays, poursuit le délégué national.

Le Camra, irrité par l’absence de réaction de sa tutelle (ministère de la Santé), a dénoncé dans son communiqué les mesures administratives « sans fondement juridique» prises par certains services à l’égard de plusieurs résidents et réaffirme « que seule une volonté réelle et responsable pourra apporter des solutions pérennes et concrètes à cette impasse qui a tant duré, mettant en péril la santé du citoyen et prenant en otage l’avenir de 15 000 médecins».

Si les médecins résidents grévistes sont sans salaire depuis au moins janvier dernier, les services des établissements ont décidé de passer à un cran supplémentaire dans le traitement de la grève. « A Alger, les résidents sont sans salaire depuis janvier. Ce sont des personnes mariées et avec des familles à charge», se désole le Dr Hamza Boutaleb, porte-parole du Camra, signalant que plusieurs de ses collègues ont été destinataires de lettres d’huissier pour les contraindre à accepter les réquisitions décidées sur instruction de la tutelle.

Bouteflika, grand arbitre ?

Les délégués du Camra démentent les rumeurs sur le « retour massif» des résidents dans leurs services. « A Alger, la grève est suivie à 95%, le gel des gardes à 90%. A Tizi Ouzou, les services sont gelés à 99 % et à Constantine à 98%», signale le porte-parole minimisant les décisions de certains de ses confrères de reprendre le service. En grève depuis sept mois, les médecins résidents des 11 facultés du pays ont décidé l’arrêt des gardes, depuis le 29 avril dernier, pour dénoncer le mutisme de leur tutelle et la répression policière de leurs dernières actions de rue.

Après plusieurs actions, le Camra a adressé une lettre au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, mais sans résultat. Réuni samedi 26 mai à Constantine, le bureau national du Camra a annoncé la « reprise de la participation à l’activité de garde à partir du 3 juin, conditionnée par des négociations fructueuses avant cette date». Le bureau a également affirmé la disposition des grévistes à aller vers la fin de leur grève « en cas de propositions satisfaisantes».

A ce jour, le département du Pr Mokhtar Hasbellaoui se mure dans un silence pesant. Le premier responsable de ce département, interrogé par la presse à la sortie d’une séance du Sénat, a lancé un étonnant : « Je suis coupé du monde», qui a déçu ses anciens étudiants. Les Camristes, qui estiment que le dossier n’est plus entre les mains de leur tutelle, espèrent un dénouement rapide à leur mouvement après la dernière réunion interministérielle, dont les résultats n’ont pas été rendus publics. Certains parmi eux estiment que le Conseil des ministres, annoncé pour aujourd’hui, devrait permettre « d’examiner et de rendre publiques» les mesures prises lors de la dernière réunion présidée par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et ainsi favoriser la fin du conflit. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les médecins résidents réoccupent la rue
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair