formats

Les islamistes en embuscade

Publié le 18/04/2017, par dans Non classé.

Les partis islamistes, même dispersés, affichent leurs ambitions et prétendent être capables de rafler la majorité des sièges dans la prochaine Assemblée populaire nationale (APN). La phénoménale intrusion des nombreuses « candidates sans visage» sur les affiches électorales de certaines formations du camp démocratique et nationaliste atteste d’une évolution insoupçonnée de la mouvance islamiste dans la société.
La cinquième législature sera-t-elle dominée par les islamistes ? L’éventualité n’est pas à écarter. Elle pourrait se réaliser sans que les partis d’obédience islamiste, connus de tous, n’obtiennent la majorité des sièges à l’issue du scrutin du 4 mai prochain. Le constat fait à l’occasion de la première semaine de la campagne électorale confirme cette tendance.

Les candidats proches des idées islamistes ont réussi à prendre des places de choix, y compris sur les listes des partis classés dans la case du courant national ou démocrate. La polémique suscitée par les « candidates sans visage» présentes en force sur plusieurs affiches électorales des différents partis engagés dans cette course révèle l’ampleur de cette « islamisation» de la classe politique.

L’identité partisane s’éclipse à l’occasion de ces législatives. Faute de candidats-militants ou par souci de chasser sur des terrains qui leur sont inaccessibles, plusieurs partis ont ouvert leurs listes au « tout-venant» en vue de gagner des électeurs potentiels. Le souci d’engager des députés devant défendre les idéaux et les programmes des partis concernés est relégué, semble-t-il, au second plan.

Pis, certains partis ont même ignoré cet impératif dans leurs critères de choix des candidats à la députation. Mais pas seulement. Plusieurs responsables de nouveaux partis, notamment, sont des enfants et des transfuges de partis islamistes qui n’ont quitté leurs formations d’origine que pour être au-devant de la scène et s’exposer face aux projecteurs des caméras à l’occasion des rendez-vous électoraux. Ils gardent, en revanche, les mêmes idées et défendent les mêmes projets.

Des alliances « saintes» pour envahir l’APN

S’ils réussissent à gagner des sièges, ces derniers seront, sans nul doute, des alliés stratégiques des formations islamistes traditionnelles qui ne jurent que par la victoire. Comptant sur la discipline de leurs militants et sympathisants qui ne se font pas prier pour se rendre aux urnes, les leaders du courant islamiste se disent confiants d’avoir au moins « 40% des suffrages». C’est ce qu’a prédit, en tout cas, le président du Front du changement (FC), Abdelmadjid Menasra. Dans une déclaration à la presse en janvier dernier, il avait estimé que « les islamistes sont en mesure de rafler 180 sièges», pour se rapprocher du score du FIS en 1992. « Il faut juste qu’il y ait une élection transparente», avait-il précisé.

Pour réaliser leur objectif, les partis islamistes ont décidé, après des années de guéguerre et de divisions, de conclure des alliances « saintes» pour envahir la Chambre basse du Parlement. La première est constituée par le MSP qui a décidé de ramener à la maison ses « enfants égarés» du FC.

La coalition MSP-FC, assurent les responsables de ces deux partis, n’est pas conjoncturelle. Elle s’affirmera davantage après les législatives avec la fusion des deux partis pour ne garder qu’un seul sigle, en l’occurrence le MSP. Dans le même objectif, le président du FJD, Abdallah Djaballah, a, lui aussi, choisi de réunir tous les membres de « sa famille politique» qui l’avaient quitté depuis les années 2000.

Cette stratégie l’a mené à constituer une autre alliance islamiste avec Ennahda (son premier parti) et El Bina (fondé par un transfuge d’Ennahda). Abdallah Djaballah n’a pas, toutefois, réussi à convaincre ses anciens amis d’El Islah et d’El Bayan, qui ont décidé de concourir en solo dans cette compétition. Cette forte participation des partis islamistes risque de donner naissance à une Assemblée aux couleurs verdâtres…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les islamistes en embuscade
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair