formats

Les intendants menacent de paralyser les établissements scolaires

Publié le 19/05/2018, par dans Non classé.

Les fonctionnaires des services économiques contestent leur classification actuelle dans la grille salariale et indemnitaire.
La commission nationale des fonctionnaires des services économiques de l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef) prévient contre les conséquences de ce dialogue « de sourds», qu’est en train de prôner le ministère face aux doléances de cette catégorie de fonctionnaires, dénonce ladite commission dans sa déclaration publiée à l’issue de son assemblée générale, tenue à la fin de la semaine dernière.

Les fonctionnaires des services économiques de l’éducation dénoncent « le silence de la tutelle» concernant leurs revendications liées aux dysfonctionnements relevés dans le statut régissant le secteur et qui ont été exprimées lors des différentes actions de protestation. La commission revendique en fait « le traitement sérieux» des dysfonctionnements dans le statut, de telle manière à mettre un terme aux grades « en voie de distinction dans le secteur après la mise en vigueur de la nouvelle classification».

La suppression de ces grades est la seule solution pour l’équité dans la classification, souligne la commission. Ce syndicat a renouvelé son appel pour rendre justice aux fonctionnaires « lésés par la grille des salaires et des grades en vigueur et qui n’ont pas été abordés lors de la dernière révision effectuée». Les fonctionnaires des services économiques de l’éducation dénoncent la dernière grille du régime indemnitaire des fonctionnaires du secteur.

Un appel est également lancé pour la promotion « sans condition» des fonctionnaires occupant des postes classés en voie d’extinction. La commission affiliée à l’Unpef réclame en outre « une solution définitive» pour la gestion de la prime de scolarité de 3000 DA distribuée au début de l’année scolaire. Le syndicat a déjà dénoncé l’absence de dispositions pouvant garantir la protection des fonctionnaires chargés de la gestion de sommes importantes. Une prime de caisse est également revendiquée par ces fonctionnaires.

La commission menace de paralyser ces services, « alors que les établissements sont en plein préparatifs des examens nationaux». Un appel à la mobilisation pour la tenue des assemblées générales locales afin de définir l’action de protestation à envisager est également lancé. « La commission suggère le 30 mai pour finaliser les décisions au niveau local à soumettre à l’instance nationale.»

Des propositions de tenues de rassemblement et de paralysie de la rentrée prochaine sont également au menu. Les fonctionnaires des services économiques, comprenant les économes, intendants et assistants intendants, sont chargés de la gestion du budget de fonctionnement des établissements. La distribution et la vente des livres scolaires, le fonctionnement des cantines, la gestion de la prime de scolarité sont, entre autres, des responsabilités incombant à ces fonctionnaires.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les intendants menacent de paralyser les établissements scolaires
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair