formats

«L’entrepreneuriat et les métiers d’avenir» à l’honneur

Publié le 27/03/2016, par dans Non classé.

La dixième édition du Salon national du recrutement se tiendra du 26 au 28 avril prochain à l’Office Riadh El Feth (OREF), à Alger.
« Ce Salon se veut le carrefour de rencontres entre les entreprises et les administrations en quête de compétences et de nouvelles recrues, ainsi que les universitaires à la recherche d’un emploi, d’un stage ou d’information pour créer leur entreprise», a expliqué le docteur Ali Belkhiri, commissaire du Salon, consultant et professeur associé, lors d’une conférence de presse organisée hier à Alger.

Le Salon intégrera une plateforme de débat et d’échange entre recruteurs et diplômés, un cycle de conférences thématiques et d’ateliers pour la rédaction de CV, la préparation à l’entretien d’embauche et l’orientation, le bilan de compétences, l’entrepreneuriat, la création d’entreprise…, et ce, avec l’assistance active des organismes officiels du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

C’est dans un contexte économique particulier que se déroulera ce Salon, placé par l’organisateur, l’Agence 3C, sous la thématique « L’entrepreneuriat et les métiers d’avenir». « L’actualité économique récente, liée à la chute des revenus pétroliers, a conduit les autorités à adopter un nouveau modèle économique.

Ce modèle d’économie alternative va s’appuyer sur une diminution drastique des importations et le développement de l’économie locale : industrie, agriculture, tourisme, transport et services. Les autorités vont ainsi encourager et aider les entreprises algériennes, publiques et privées, à se renforcer et à se développer pour être compétitives et se placer sur le marché national, dans une stratégie de substitution à l’importation et aux entreprises étrangères», affirme M. Belkhiri, qui voit ce contexte comme une « aubaine» pour les porteurs de projets. Ce nouveau cap économique et ce redéploiement « passent par le recrutement des compétences nécessaires à leur développement et la mise à niveau des ressources humaines».

Autre facteur qui pèsera sur les plans de recrutement des entreprises et des administrations : le départ obligatoire à la retraite pour les cadres ayant atteint l’âge de 60 ans dans les entreprises et institutions publiques. Ces départs vont ainsi entraîner une demande en remplacement dans plusieurs secteurs.

Ce sont, jusqu’à l’heure, une cinquantaine d’entreprises qui ont confirmé leur participation à cet événement, chacune ayant un objectif de recrutement chiffré.

ABC Pepsi, partenaire du Salon, escompte ainsi procéder à l’embauche, durant l’année, de quelque 120 collaborateurs à travers le territoire national, a annoncé sa DRH, Mme Boucebci, lors de cette conférence de presse. De même, M. Brahimi, responsable au sein de la compagnie Condor, estime à 1000 le nombre de postes à pourvoir pour l’année 2016.

« L’avantage de ce type de rencontre, c’est que l’entretien d’embauche se fait face à face, car un CV ne peut pas tout dire d’une personne et de ses qualités et compétences», ajoute-t-il.
Selon les estimations des organisateurs, ce sont, chaque année, plus de 2000 personnes qui sont embauchées à la suite d’une première rencontre lors de ce Salon. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «L’entrepreneuriat et les métiers d’avenir» à l’honneur
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair