formats

L’édition algérienne: entre maisons généralistes et éditeurs spécialisés

Publié le 08/11/2018, par dans Non classé.
L'édition algérienne: entre maisons généralistes et éditeurs spécialisés

ALGER – L’Algérie compte aujourd’hui un nombre considérable d’éditeurs, estimés à près de 1.000, titulaires d’un registre de commerce, mais seulement une infime partie y active, sachant que 276 éditeurs seulement ont pris part au Salon international du livre d’Alger (SILA), dont une minorité peut se prévaloir de détenir une ligne éditoriale claire et bien définie.

Indépendamment du fait que beaucoup de maisons d’édition se sont consacrées à un domaine ou à un genre qui a été édité, il n’en demeure pas moins que  » les éditeurs anarchiques » remplissent l’espace, d’autant plus que plusieurs dizaines d’éditeurs qui présentent des livres dans plusieurs domaines et à plusieurs niveaux, un constat fait à travers une virée brève dans les stands des exposants au SILA.

Un nombre d’éditeurs représentant des centres de recherches scientifiques et des laboratoires émerge, tandis que les éditeurs publics, à l’instar de l’ENAG et de l’ANEP , optent pour l’édition dans les différents domaines, comme une forme de soutien au livre, à défaut d’avoir une ligne d’édition claire et propre à eux.

Cependant, aussi peu nombreuses soient elles, des maisons d’édition ont opté pour tous les domaines, tels que la pensée, la culture et la littérature, ayant ainsi une ligne claire et une cohérence relative dans leurs publications, en sus de leur capital important, à l’image des Chihab, Casbah éditions et Hibr Editions.

Smail Mohand des éditions Hibr, estime que la maison d’édition  » publie les livres qui sont en accord avec leurs intérêts et leur ligne éditoriale ».

Les contours de cette ligne éditoriale  » ne sort pas du livre de connaissance en matières d’histoire, de littérature et des sciences », avance M. Mohand ajoutant avec insistance « la publication de livres populaires et scolaires ne figure pas parmi nos intérêts ».


Lire aussi: SILA: les réserves émises sur certains titres exposés obéissent à la loi sur le livre de 2015


Pour Kamel Kerour de la maison d’édition « Elwatan Elyaoum », la mission de cette maison d’édition est la diffusion de la citoyenneté « , ajoutant  » nous avons opté pour le livre par notre conviction que la citoyenneté commence par la lecture qui revêt un caractère civilisationnel.

Quant à la qualité des livres qui figurent dans leurs intérêts et leur politique d’édition, M. Kerour considère que  » la stratégie de la maison d’édition s’est construite sur le rapprochement des écrivains du lecteur ».

Pour ce faire, M. Kerour propose son modèle pour se différencier des éditeurs, à travers la commercialisation du livre de poche qui est, pour lui,  » un livre qui recèle la connaissance, la littérature et le goût raffiné, même s’il n’a pas une spécialisation approfondie « , affirmant que sa maison d’édition avait organisé des concours de lecture qui se poursuivent toujours.

Pour sa part, M. Hassen Ben Naamane a affirmé que la maison d’édition « Dar El- Oumma » est en harmonie avec sa ligne éditoriale qui prône ‘les constances de la nation’, raison pour laquelle, a-t-il expliqué,  » elle publie des livres d’histoire ainsi que des mémoires » et tente de célébrer le patrimoine culturel algérien en premier », ce qui a fait que la maison, poursuit l’interlocuteur,  » présente des échantillons d’études, des ouvrages culturels, historiques et intellectuels réalisés par les figures illustres de l’Algérie ou réalisés sur ces mêmes figures ».

Cependant, d’autres maisons d’édition optent pour la spécialisation pour attirer un lectorat bien défini. C’est le cas pour les Editions Barzakh, dont le directeur, Sofiane Hadjadj a affirmé que « sa maison d’édition s’est orientée, depuis une dizaine d’années voire plus, vers la littérature francophone, outre un ou deux ouvrages d’histoire saisonniers, traitant généralement de l’Histoire de l’Algérie moderne, ce qui lui a permis de gagner un lectorat défini et lui a fait grimper sa côte auprès du grand public », a-t-il soutenu.

Hausse progressive des éditeurs spécialisés

Un nombre non négligeable d’éditeurs se sont appropriés, ces dernières années, une ligne éditoriale claire et cohérente, en se spécialisant dans des domaines divers notamment la littérature et ses différents genres, l’histoire (Editions Dahlab), la littérature africaine (APIC), l’ouvrage académique (OPU) et autres.

Une nouvelle maison d’édition a vu le jour, ces quelques dernières années, sous le nom « Librairie Philosophie et Soufisme », spécialisée dans ces deux domaines et qui, à chaque manifestation consacrée au livre, attire, de plus en plus, de lecteurs intéressés par la doctrine soufie.

Les responsables des Editions APIC ont choisi, pour leur part, le filon histoire et littérature africaine, devenant, en quelques années, l’une des principales références en matière de littérature africaine et d’ouvrages de critique historique du colonialisme en Algérie. Un choix, selon l’éditeur, « qui cadre avec l’histoire et la géographie et qui correspond à la logique et à l’esprit de l’Algérie authentique ».


Lire aussi: SILA: l’édition algérienne obnubilée par le roman


Le directeur de la maison d’édition Colorset, Samir Djemaâ table, quant à lui, sur la technicité et l’esthétisme du livre et de l’impression.

Issu du monde des arts graphiques et de l’image, M. Dejmaâ innove pour présenter des livres sur l’art de la Fantasia, la ville d’Alger et les fêtes traditionnelles à l’image de la fête du Gourara. Misant sur les aspects techniques et artistiques, les Editions Colorset se distinguent aujourd’hui par un cachet particulier.

Optant pour la Bande dessinée (BD), la maison d’édition « Z-Link » est la seule qui trône sur l’Edition spécialisée dans cet art, ne manquant aucune occasion pour marquer sa présence à toutes les manifestations consacrées au livre. Son directeur, Salim Brahim considère que cette démarche témoigne du grand succès réalisé par ses éditions, d’autant qu’elles comptent « ses propres lecteurs et férus de BD », à l’affût de toute nouvelle publication.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’édition algérienne: entre maisons généralistes et éditeurs spécialisés
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair