formats

Le wali met les points sur i

Publié le 09/06/2017, par dans Non classé.

Désormais, les retards dans la réalisation des programmes de logements ne seront plus tolérés.
Le wali de Bouira, Mouloud Chérifi, qui inspectait, lundi dernier, un chantier de construction de 400 logements type AADL, dans la commune de Sour El Ghozlane, sud de Bouira, a mis en garde les entreprises quant aux retards dans la réception des projets. « Vous n’avez aucune raison de poser le problème de financement des travaux, dès lors que ce problème a été réglé définitivement», a-t-il précisé.

Suite à une décision du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, un budget important estimé à 60 milliards de dinars a été débloqué pour procéder au paiement des maîtres d’œuvre en charge des projets de réalisation des programmes de l’habitat à travers le pays. M Chérifi, que nous avons questionné sur ce sujet, a déclaré que la wilaya de Bouira, a reçu un complément de crédits de paiement d’un montant de 287 145 352,03 DA, afférant aux 42 situations de travaux de logements sociaux.

Le montant débloqué par les pouvoirs publics a soulagé plusieurs entreprises asphyxiées financièrement depuis plus de deux ans. Touchés par les restrictions financières et par les mesures d’austérité, des projets ont enregistré des retards énormes. Pour le wali de Bouira, la question relative aux redevances impayées dues à des entreprises est désormais close.

Par ailleurs, des promoteurs ont soulevé un autre problème, la pénurie de ciment, freinant ainsi l’avancement des chantiers. « Cela fait presque un mois que nous n’avons pas été approvisionnés en quantité suffisante de ciment», a dénoncé un chef d’entreprise. Les prix de ces matériaux de construction ont connu une envolée vertigineuse, atteignant parfois les 1700 DA le quintal.

La flambée des prix enregistrée depuis plusieurs mois liée à des arrêts répétitifs de la cimenterie de Sour El Ghozlane, dont les matériaux de construction, notamment le ciment et le rond à béton, ne cesse de susciter des inquiétudes chez les promoteurs, appelés à achever et surtout rattraper les retards accusés dans la réalisation des programmes de l’habitat.

La spéculation autour de ce produit est à tous les niveaux. Des commerçants et même des promoteurs « malhonnêtes», qui bénéficient de certaines largesses auprès des responsables de l’usine, achètent des tonnes de ciment et les écoulent sur le marché parallèle. « J’ai chargé le directeur du commerce, le secrétaire général de la wilaya et le responsable de la direction de logements afin que la priorité d’approvisionnement en ciment à partir de la cimenterie de Sour El Ghozlane soit donnée aux entreprises de la wilaya», a martelé M. Chérifi.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le wali met les points sur i
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair