formats

Le tubercule est impropre à la consommation

Publié le 15/09/2016, par dans Non classé.

Des tonnes de pomme de terre de mauvaise qualité seraient stockées depuis plus de deux ans dans des chambres froides.
Le consommateur, qui était dans un passé récent, confronté à la cherté de ce produit agricole de large consommation, qui a atteint même les 70DA/kg, fait face maintenant à la qualité médiocre, pour ne pas dire impropre, du produit proposé. A en croire certains producteurs, la pomme de terre vendue sur les marchés, en particulier ceux du centre du pays, provient des exploitations agricoles des wilayas de l’est et de l’ouest du pays.

Des tonnes de pommes de terre de mauvaise qualité seraient stockées depuis plus de deux ans dans des chambres froides et viennent d’être déstockées, dès lors que la récolte de la production de l’arrière-saison dans les régions du centre est prévue pour début du novembre. Cependant, la longue conservation des tubercules entraîne leur destruction. Impropre à la consommation, les consommateurs dénoncent l’absence des services de contrôle des services agricoles et du commerce.

Selon des sources, d’importantes quantités de mauvaise qualité provenant des exploitations agricoles situées dans les wilayas de Sétif, Oum El Bouaghi, et Tiaret se sont écoulées dans les marchés du centre du pays. Dans la wilaya de Bouira, région connue pour la production, parfois record, du tubercule, le produit le plus courant est presque inconsommable, dès lors que les quantités exposées au niveau des marchés sont de mauvaise qualité.

L’absence de mécanismes de contrôle des produits agricoles pose un sérieux problème, et c’est la santé humaine qui est d’ailleurs exposée au danger. Au marché de proximité du chef-lieu de wilaya, des commerçants témoignent : « C’est la seule qualité existante et qu’on achète au niveau des marchés de gros. Et pour un sac de pommes de terre vendu, 2 à 3 sacs sont jetés.» Au niveau de ces marchés, le prix de la pomme de terre dépasse les 40 DA/kg.

Refusant de s’exprimer sur la qualité « médiocre», mise sur les marchés, le directeur des services agricoles de la wilaya, (DSA), a estimé que le contrôle de qualité des produits agricoles n’est pas du ressort de ses services mais de la direction du commerce. Le responsable a annoncé qu’une commission regroupant des inspecteurs en protection de végétaux de la DSA, ainsi que de la direction du commerce, ont été mobilisés sur le terrain.

En niant l’information faisant état de la mauvaise qualité du tubercule mis sur le marché, M Ganoun, le DSA de Bouira, a déclaré que la pomme de terre proposée, notamment sur le marché hebdomadaire du chef-lieu de wilaya est saine. Cependant, les tubercules de pomme de terre peuvent être attaqués par divers champignons et bactéries, provoquant surtout des taches et pourritures, les rendant impropres à la consommation. Le peu de moyens déployés par le secteur, dont les capacités de stockage répondant aux normes, et pose d’ailleurs, un sérieux problème, dès lors que des producteurs ne cessent de déplorer l’absence de moyens destinés au stockage de pomme de terre. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le tubercule est impropre à la consommation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair