formats

Le torchon brûle

Publié le 18/08/2016, par dans Non classé.

Entre accusations et réponses échangées sur les réseaux sociaux, le torchon brûle entre l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy et l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (Apoce).
La raison serait le non-établissement d’un PV par Djezzy suite à une réunion tenue entre des responsables au sein de cette entreprise et M. Zebdi, président de l’Apoce.

Une réunion provoquée par ce dernier dans le but de rapporter les doléances des consommateurs quant à des dépassements dont ils feraient l’objet, notamment des abonnements payants à des services qu’ils n’ont jamais demandés.

Pis, M. Zebdi va même jusqu’à parler de divulgation de la base de données de Djezzy et son utilisation à des fins commerciales de la part d’un de ses partenaires. « Lors de la réunion tenue le 9 août, nous avons justement dévoilé tous ces dépassements, documents à l’appui. Nous avons reçu des engagements de la part des responsables de Djezzy, à savoir la directrice marketing et le responsable de la communication, que cette affaire va être tirée au clair et que nous allions recevoir le PV de cette réunion — unique preuve pour nous d’avoir réellement averti Djezzy — dans les jours qui suivent», explique M. Zebdi avant d’ajouter que jusqu’à ce jour, ce PV n’est toujours pas fait.

« Pis, nous avons même été accusés d’exercer des pressions sur cette entreprise. Notre tort est d’avoir divulgué, comme nous le faisons toujours, ces atteintes sur les réseaux sociaux», détaille-t-il avant de confier que ces pratiques ne sont en aucun cas les leurs ni dans leur intention et que les services de sécurité sont déjà au courant de cette affaire qui touche le consommateur direct.

Dans une réponse publiée sur les réseaux sociaux, Djezzy reproche au président de l’Apoce l’utilisation de propos loin des règles de la bienséance, prenant un ton de menace, ainsi que le fait qu’il n’a laissé aucun document qu’il avait en sa possession prouvant ses accusations au partenaire de Djezzy. Ce dernier reproche est la raison du non-établissement du PV de la réunion du 9 août, selon le responsable de la communication de Djezzy, Tamani Salim. « Djezzy n’a rien à cacher et a toujours travaillé dans la transparence.

Nous invitons M. Zebdi dans le cas où il serait sûr de la véracité de ses documents, à s’en remettre à la justice, en laquelle nous avons entièrement confiance et qui est la seule habilitée à prouver ou démonter les accusations de l’Association des consommateurs», rapporte la réponse de Djezzy publiée sur les réseaux sociaux et qui sous-entend des intérêts personnels derrière cette affaire. « Même si nous ne disposons pas des documents que détient M. Zebdi, nous avons lancé notre propre enquête concernant cette affaire. Toutefois, nous tenons à démentir formellement la divulgation de notre base de données», conclut M. Tamani.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le torchon brûle
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair