formats

Le SOS des élèves privés d’enseignants

Publié le 22/12/2016, par dans Non classé.

Les parents d’élèves de l’école des jeunes sourds de Rouïba dénoncent « la situation catastrophique» dans laquelle évolue l’école depuis quelques temps.
Rencontrés à l’entrée de cet établissement, des parents déplorent les insuffisances relevées au niveau des structures de cette école et qui agissent sur le développement de ces enfants qui ont besoin d’attention particulière pour que leur cursus scolaire soit aux normes. Une des préoccupations relevées par de nombreux parents est le manque d’enseignants dans plusieurs matières. Le premier trimestre tire à sa fin, mais plusieurs classes manquent toujours d’enseignant. « Mon fils n’a toujours pas de professeurs de math ni de français», explique le père d’un élève scolarisé en 2e année moyenne.

« Ça va de plus en plus mal. Parfois nos enfants sont gardés toute la journée sans cours, faute d’enseignants», dénonce-t-il. « Les élèves d’une enseignante partie en congé maternité sont restés sans professeur faute de remplaçant», explique la maman d’un autre élève, visiblement inquiète pour l’évolution de la scolarité de son enfant. « Nous habitons très loin de cet établissement, c’est donc beaucoup d’efforts pour un jeune garçon.

Et si en plus de cette fatigue quotidienne, l’enfant n’est pas pris sérieusement en charge sur le volet pédagogique, je crains que le résultat ne soit pas reluisant», dénonce-t-elle. Des préoccupations sont également exprimées concernant le matériel d’accompagnement pédagogique. « Les éducateurs n’ont pas reçu le matériel pédagogique spécifique au handicap de ces enfants. Ils se débrouillent avec les moyens du bord pour donner les leçons. Mais souvent, le manque de ce matériel pédagogique, telles que les figurines qui vont avec les nouveaux manuels, altère la qualité de perception chez ces enfants», explique une enseignante au niveau de cette école.

« Nous n’avons pas de guides de l’enseignant ni fiches d’accompagnement du programme, alors qu’il s’agit de supports nécessaires pour donner le cours dans les meilleures conditions», ajoute-t-elle, lançant par la même occasion un appel aux responsables pédagogiques de l’enseignement destiné aux handicapés pour régler cette lacune qui pénalise les efforts fournis des années durant. Des inquiétudes quant à la baisse du taux de réussite dans les classes d’examen sont exprimées, « alors que nous réalisions 100% de réussite en 6e et au BEM», se rappelle notre interlocutrice.

Mme Maiouche, directrice de l’action sociale de la wilaya d’Alger, annonce le recrutement imminent d’enseignants destinés aux établissements spécialisés. « Nos procéderons à la signature des contrats dans quelques jours», a-t-elle confié à El Watan. L’enseignement des enfants sourds subit les mêmes aléas que celui des enfants ayant d’autres handicaps nécessitant une scolarisation soit dans des établissements spécialisés, soit dans des classes adaptées dans des écoles « ordinaires». Des membres de l’APW d’Alger dénoncent le manque de moyens pour le volet scolarisation de ces enfants.

Le manque de personnel qualifié constitue la lacune principale entravant la scolarisation des enfants handicapés. Recrutés dans le cadre des dispositifs d’emploi temporaire, souvent précaires, les universitaires appelés à assumer cette tâche ne bénéficient pas de formation spécialisée. Mohammed Tahar Dilmi, président de l’APW d’Alger, a, dans une déclaration à El Watan, soutenu que l’inexistence de postes budgétaires réservés pour le recrutement par la fonction publique destinés à ce secteur a confiné le personnel dans la précarité.

Les recommandations de l’instance de suivi et d’évaluation de la scolarité des enfants handicapés a levé une liste de plusieurs recommandations pour que l’enseignement « réponde aux normes». L’ouverture de postes pédagogiques, l’adaptation des espaces et la fourniture des supports pédagogiques figurent parmi ces recommandations. Selon le ministère de la Solidarité nationale, 25 000 enfants handicapés sont intégrés dans des établissements scolaires dans des classes ordinaires ou spéciales. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le SOS des élèves privés d’enseignants
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair