formats

Le secteur de l’éducation se vide

Publié le 04/09/2017, par dans Non classé.

Le secteur de l’éducation perd plus qu’il ne gagne en matière de personnel encadrant, notamment dans les rangs des enseignants.
Ce constat n’est pas une simple hypothèse ou un constat fortuit mais plutôt une réalité confortée par les derniers chiffres annoncés par la Caisse nationale des retraites (CNR). Dans un communiqué dévoilé récemment, cette caisse, qui accuse depuis plusieurs mois un véritable déficit, annonce la finalisation du traitement de 8000 dossiers de départ en retraite proportionnelle et sans condition d’âge déposés au niveau de ces directions dans 12 wilayas par des enseignants.

En effet, ils sont plusieurs enseignants ayant choisi de partir à la retraite avant 2019, date butoir pour la retraite sans condition d’âge. Le communiqué de la CNR explique que ces dossiers étaient bloqués, ou plutôt mis en instance suite à problème de non-parachèvement de documents administratifs. Selon le même document, l’opération de traitement des derniers dossiers de demande de retraite proportionnelle et sans condition d’âge déposés par les fonctionnaires du secteur de l’éducation avant le 31 décembre 2016, dernier délai avant l’entrée en vigueur de la loi 15-16 du 31 décembre 2016 modifiant et complétant la loi 83/12 du 2 juillet 1983, s’est achevée le 27 août dernier au niveau des agences locales de la CNR.

Les enseignants concernés seront notifiés dans les prochains jours. Ainsi, ces 8000 enseignants qui quitteront leurs postes engendreront une hémorragie grave dans le secteur de l’éducation, surtout qu’il s’agit d’enseignants ayant une grande expérience contrairement aux nouveaux recrutés qui, malgré les formations qu’ils suivent avant leur prise de fonction, restent inexpérimentés question pratique et surtout dans l’attitude pédagogique et humaine qu’ils doivent entreprendre avec les élèves.

Ces derniers sont recrutés en lot pour pallier à ce manque. Le dernier recrutement a été estimé à plus de 10 000 enseignants pour plus de 100 000 candidats. Il faut dire que depuis l’annonce de la suppression de la retraite anticipée et l’adoption de la loi 15-16, une véritable saignée est ressentie dans tous les secteurs sans aucune exception. Dans le domaine médical, plusieurs paramédicaux, notamment des infirmiers et des sages-femmes, ont quitté leur poste.

Dans les autres secteurs, se sont surtout les cadres et dont les métiers restent tout de même pénible. Dans ce dernier volet, la liste des métiers pénibles n’est toujours pas encore adoptée. Pendant ce temps, la CNR souffre encore d’une véritable crise financière. Même si les responsables l’avouent puis la désavoue, la crise financière accable cette caisse. Elle a été renflouée de justesse par la CNAS l’année dernière. Avec ces milliers de départs en retraite, la CNR est loin de retrouver sa santé financière, encore moins atteindre les objectifs tracés par l’Etat lors de l’adoption de la loi 15-16 relative à la retraite.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le secteur de l’éducation se vide
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair