formats

Le RND appelle à rationaliser les subventions publiques

Publié le 11/06/2017, par dans Non classé.

Les travaux de la troisième session ordinaire du RND se sont achevés hier par la rédaction d’une résolution organique et une déclaration finale comportant la position du parti sur le plan politique, international et économique et social.
Examinant ce dernier point, le conseil national pense que la situation ne prête pas à l’optimisme. Le recul des revenus que tire le pays des exportations d’hydrocarbures s’inscrit dans la durée, malgré la réduction des exportations décidée et reconduite par les pays producteurs de pétrole.

Pour remédier à cette situation, le RND propose une accélération de la diversification de l’économie nationale et de nos exportations qui, pour sa concrétisation, aurait besoin notamment d’un allègement et d’une décentralisation des procédures liées à l’acte d’investissement dans tous les secteurs, ainsi qu’une carte politique d’orientation spatiale et sectorielle pour garantir un développement harmonieux et bien réparti à travers tout le pays.

Pour le parti d’Ouyahia, la solidarité nationale et la justice sociale demeurent des choix fondamentaux de notre pays, mais la difficile conjoncture financière actuelle plaide pour une rationalisation des subventions publiques.

Dans son allocution d’ouverture des travaux du conseil national vendredi, Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND, avait relevé le poids des transferts sociaux dans les dépenses de l’Etat. « Même en cette période de crise financière, notre pays maintient une politique sociale quasi unique dans le monde, une politique qui a besoin d’être davantage mise en valeur.

En effet, alors que les revenus extérieurs du pays ont chuté à 37 milliards de dollars l’année dernière, l’Algérie a décidé de maintenir pour cette année des transferts sociaux s’élevant à près de la moitié de ce montant, soit l’équivalent de 18 milliards de dollars‹», a-t-il souligné. « Ces transferts Ò‹sociaux financent, notamment, le soutien au logement, les subventions sur les produits de première nécessité, la prise en charge de la santé gratuite pour tous, l’enseignement gratuit, à tous les paliers, au profit de 10 millions d’élèves, de stagiaires et d’étudiants», a précisé le secrétaire général du RND.

Enfin, le RND assure le gouvernement de son soutien politique et de l’appui de ses représentants au niveau du Parlement dans ce qu’il entreprendra pour accélérer la dynamique des réformes économiques. Le conseil a exprimé sa préoccupation devant les foyers de tension qui persistent dans le voisinage de notre pays, notamment en Libye et au Mali, faisant peser des risques sur la sécurité nationale à travers un trafic d’armes de guerre, une collusion avérée entre le terrorisme et les narcotrafiquants, ainsi que la présence dans ces pays de groupes terroristes liés au terrorisme international.

Dans ce contexte, il a rendu hommage à l’Armée nationale populaire et considère que la mobilisation de l’ANP et des services de sécurité doit être accompagnée d’une vigilance permanente de la population afin de déjouer toute tentative d’attentat terroriste à l’intérieur et toute tentative d’infiltration criminelle de l’extérieur.

Par ailleurs, le conseil a consacré une résolution organique aux questions liées à la vie du parti et à son programme de travail pour le second semestre de cette année, y compris la participation aux élections locales. Le conseil national a dans ce sens validé l’éviction de trois membres du bureau national. Il s’agit de Mounir Bouden, Nadia Loudjertini et Amer Kara.

Ces évictions sont justifiées par le bilan négatif réalisé par les trois cadres. A. Ouyahia, et selon le règlement intérieur du parti, dispose du droit de remplacer les membres du bureau national suite à une évaluation annuelle.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le RND appelle à rationaliser les subventions publiques
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair