formats

Le RCD et le FFS crient à la manipulation

Publié le 10/12/2017, par dans Non classé.

Le RCD dénonce « l’effet de manipulation recherché par le PT» et rappelle que son parti lutte pour la promotion réelle de tamazight dans toutes les institutions en tant que langue officielle.
Pour sa part, le FFS n’a jamais voté ni pour ni contre la proposition de la députée du PT qui, pour lui, fait « dans la politique du spectacle». Le Parti des travailleurs (PT) a-t-il fait de la manipulation des faits, se présentant comme l’auteur d’une proposition d’amendement sur la généralisation de la langue amazighe à tous les établissements scolaires et la levée du caractère facultatif, rejetée par les partis de la majorité parlementaire ?

Le Front des forces socialistes (FFS) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) sont ainsi désignés à l’opinion comme des formations qui se sont abstenues au vote concernant la proposition de Nadia Chouitem, députée du parti de Louisa Hanoune.

Dans les faits, le PT a introduit, dans le cadre du projet de loi de finances 2018, la proposition de l’article 104 bis stipulant que « l’Etat veillera à la généralisation de l’enseignement de tamazight dans tous les établissements scolaires publics et privés, selon un programme obligatoire et progressif».

La commission des affaires juridiques a directement rejeté la proposition, estimant que « les autorités ont fourni des efforts considérables pour la promotion de la langue amazighe». Pour le RCD, les différentes sorties médiatiques des responsables du PT qui se présentent comme « les défenseurs de tamazight» et présentent les autres partis comme étant non concernés par le combat, sont de la « pure manipulation», selon le chargé de communication du RCD, Yacine Aïssiouene.

La position du RCD concernant la proposition du PT s’inscrit dans la position du parti concernant le projet de loi de finances rejeté dans sa globalité par le RCD qui souligne qu’il n’y a pas eu d’amendement concernant tamazight, mais une proposition de loi formulée « hors contexte», souligne le même responsable du RCD.

Ce dernier, tout en dénonçant « l’effet de manipulation recherché par le PT», rappelle que son parti lutte pour la promotion réelle de tamazight dans toutes les institutions, en tant que langue officielle. « L’Etat doit mettre tous les moyens nécessaires pour la promotion de cette langue», souligne le RCD. Le FFS est également monté au créneau contre « la manœuvre» du PT.

Le FFS n’a jamais voté ni pour ni contre la proposition de Nadia Chouitem qui fait « dans la politique du spectacle», selon Hassene Ferli, secrétaire national chargé de la communication au FFS. S’interrogeant sur les motivations réelles du PT pour s’adonner « à des manœuvres de manipulation de l’opinion», le représentant du FFS fait un lien direct entre la « manipulation de l’opinion» tentée par les députés du PT et « les bons résultats réalisés par le FFS lors des dernières élections locales».

Pour rappel, le Haut Commissariat à l’amazighité (HCA) a également dénoncé « ces manœuvres tendancieuses qui sèment la confusion et la régression et qui, par ricochet, provoqueraient ire et protestation dans une partie du pays». Le HCA qualifie de manœuvres tendancieuses et instrumentalisation la démarche du PT qui veut faire croire à un rejet d’un amendement sur la généralisation de tamazight dans tous les établissements scolaires. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le RCD et le FFS crient à la manipulation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair