formats

Le projet annulé

Publié le 13/07/2016, par dans Non classé.

Les habitants de Oued Taga (40 km au sud de Batna), soutenus par de nombreuses associations de défense de l’environnement, se sont opposés à l’implantation d’une cimenterie aux abords du chef-lieu de la commune et à l’orée d’une forêt.
Le projet de réalisation de la cimenterie à Oued Taga a été annulé par décision du Premier ministre, confortée par celle du wali de Batna. Une décision qui a transformé la colère des habitants de la commune en une grande liesse dans la soirée de lundi. A peine l’information confirmée par la délégation reçue au bureau du wali, dans l’après-midi de lundi, les occupants de quelque 300 voitures se sont mis à sillonner les différentes bourgades de la commune, klaxonnant et tirant des salves de baroud pour annoncer la nouvelle.

Les citoyens ne se sont pas fait attendre et, spontanément, ont convergé vers le centre-ville pour fêter à leur manière cette victoire qui vient couronner leur lutte entamée voilà deux ans pour barrer le chemin au projet. « Nous nous apprêtons à organiser un grand festin», nous a-t-on dit. « Mais auparavant, nous allons organiser un volontariat pour nettoyer la commune et orienter cet engouement citoyen vers une mobilisation autour de l’environnement», a-t-on précisé.

Cette expérience démontre on ne peut mieux qu’il est possible de faire preuve de maturité, et ce, tant du côté des autorités que de celui des citoyens. La décision d’annuler la réalisation du projet est donc une victoire de l’environnement et ceci nous enseigne qu’il est préférable à l’avenir de faire participer les citoyens au développement de leur commune. Pour rappel, les habitants de Oued Taga (40 km au sud de Batna), soutenus par de nombreuses associations de défense de l’environnement et autres, se sont opposés à l’implantation d’une cimenterie aux abords du chef-lieu de la commune et à l’orée d’une forêt.

En dépit des assurances des investisseurs quant au respect de l’environnement, et malgré les pressions exercées par des responsables politiques d’Alger, les citoyens ont montré une grande capacité de résistance et d’organisation, empruntant une démarche pacifique et efficace. Vendredi dernier, une marche pacifique, organisée à travers la commune, a mobilisé des milliers de citoyens pour dire non à ce projet. Le message a été reçu et les investisseurs ont les premiers annoncé dimanche leur volonté de surseoir à leur projet.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le projet annulé
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair