formats

Le premier ministre à Batna : Une visite purement électoraliste

Publié le 25/04/2017, par dans Non classé.

C’est une visite pleine d’ambiguïté que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a entrepris hier à Batna, accompagné de pas moins de huit ministres et suivant un programme pour le moins incohérent, plus proche d’alibis que de réels points de visite.
Car il s’agissait d’inaugurer ce qui était déjà en fonction depuis des lustres, à l’image de l’évitement nord de la ville, emprunté par les véhicules depuis presque deux ans, ou d’un lycée à El Hassi, une toute petite commune située à 40 km au nord de la ville de Batna, en service depuis une année. Il a aussi ouvert une vanne qui devait l’être depuis trois ans et visité un stand d’exposition d’entreprises !

Tout le monde le savait, mais personne n’osait le dire. La visite d’hier était en lien direct avec la campagne électorale. En effet, Djamel Ould Abbès, secrétaire général du FLN, l’avait annoncée, il y a plus de deux semaines dans un meeting politique à Batna, après avoir promis, dans une formule incitant à la participation électorale, la levée du gel sur les grands projets programmés pour cette wilaya, notamment un centre hospitalo-universitaire (CHU), un complexe sportif et un tramway.

La visite, elle, a mené Abdelmalek Sellal et ses ministres à la commune de Aïn Yagout (35 km au nord de la ville de Batna), où il a lancé le projet de réalisation de fabrication des turbines GEAT au niveau du parc industriel de la commune, avec une cérémonie de signature d’une convention entre General Electric (GE) et Sonelgaz (SPE) portant sur la maintenance du parc des turbines de Sonelgaz. Un capital de 168 millions de dollars et un contrat de maintenance renouvelable de 19 milliards de dinars par an durant 5 ans.

Ce projet créera 330 emplois directs et plus de 600 indirects, selon la fiche technique. Dans ses explications, le représentant de GEAT a affirmé que l’usine produira ses premières turbines à l’horizon de 2018 : quatre turbines à gaz et deux à vapeur par an, avec une capacité de production allant jusqu’à 12 turbines s’agissant de celles à gaz. Dans la commune de Chemora, Abdelmalek Sellal a lancé la mise en eau du projet hydro-agricole du périmètre d’irrigation sur 1600 hectares, à partir du barrage de Beni Haroun. Une surface qui atteindra 7300 hectares en septembre 2017.

Le Premier ministre a aussi inauguré l’usine Aurès Solaire de fabrication de panneaux photovoltaïques d’une capacité de 30 mégawatts et 100 000 panneaux par an. Cette usine a déjà connu la visite de plusieurs ministres et walis — sans entrer en production —, alors qu’elle était attendue pour février 2016. Il assistera à une présentation vidéo sur l’usine et visitera une petite ligne de production, sans exiger de voir les réels moyens de production.

Après avoir rappelé le programme de l’Algérie qui concerne l’énergie renouvelable faisant état de 4000 mégawatts, M. Sellal a annoncé que, dorénavant, le cahier des charges des infrastructures publiques, dépendant des ministères de l’Habitat, de l’Industrie et de l’Energie, obligera les promoteurs à utiliser les panneaux solaires comme source d’énergie. En ce sens, l’aéroport d’Oran bénéficiera d’une installation solaire.

L’autre point notable de la visite a été la réaction des étudiants de l’université Batna II, à la vue de M. Sellal. En chœur, tous se sont mis à scander « Fakakir… fakakir». Un bain de foule pour les apaiser n’aura servi à rien, puisqu’à son départ ils ont continué à scander : « Chyatin… Chyatin». Une rencontre avec la société civile à la Maison de la culture de Batna conclura sa visite. Là, il utilisera ses formules habituelles pour calmer les inquiétudes des représentants des citoyens, triés sur le volet pour l’occasion.

En réponse aux questions du public sur les projets gelés, Abdelmalek Sellal a affirmé que la priorité n’était pas au tramway, mais à l’eau et au logement. « Nous devons préserver nos acquis. La réalisation du tramway a causé beaucoup de dégâts à nos villes. Nous attendrons de meilleures conditions financières pour reprendre la réalisation des projets gelés», a dit le Premier ministre. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le premier ministre à Batna : Une visite purement électoraliste
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair