formats

Le pouvoir surfe sur l’absence d’alternative solide et organisée

Publié le 11/12/2015, par dans Non classé.

En dépit de la répression exercée par le pouvoir, on peut encore parler et chacun le fait à sa manière.
Il faut savoir que le pouvoir et ses démembrements, notamment dans les wilayas les plus reculées, s’en prennent systématiquement à ceux qui osent exprimer un point de vue différent du leur et à ceux qui ont le courage de rendre publiques toutes sortes de revendications. Malheureusement, se sentant remis en cause et de plus en plus contesté, ce pouvoir autoritaire, répressif et policier, qui joue sa survie, n’a trouvé pour se « défendre» que des moyens violents et illégaux.

La seule façon de le faire reculer est que les Algériens se transforment en acteurs du changement. Visiblement, ce pouvoir ne veut pas ouvrir les portes du dialogue, bien que sachant pertinemment qu’en face de lui, il n’y a pas encore d’alternative solide et organisée. C’est pour cela que le pouvoir surfe sur ce vide.

C’est pour cela qu’il faut que les forces politiques, sociales et économiques, celles qui sont organisées notamment, se mettent d’accord, au delà de leurs différences et divergences, sur une sorte de « dénominateur commun», voire un consensus pour amener le pouvoir en place à dialoguer pour opérer un changement pacifique. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le pouvoir surfe sur l’absence d’alternative solide et organisée
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair