formats

Le P/APC de Boumerdès suspendu par le wali

Publié le 06/01/2016, par dans Non classé.

Le P/APC de Boumerdès, d’obédience FFS, a été relevé de ses fonctions lundi, 4 janvier, par le wali, Mme Nouria Yamina Zerhouni. Cette décision a été prise suite aux poursuites judicaires enclenchées contre lui pour  » une affaire liée à la gestion de deniers publics.

Cependant, cette mesure n’a pas été du gout de certains cadres locaux du FFS, qui accusent l’administration  » d’avoir fomenté un complot contre notre camarade.Hier (mardi, ndrl), deux députés et des élus du parti à l’APW se sont empressés au siège de l’APC pour  » dénoncer la décision.Certains ont même usé de la force en perturbant les travaux de l’Assemblée tenue pour désigner l’intérimaire.

Scandalisés par  » l’attitude irresponsabledes contestataires, les élus se sont vus contraints à reporter la réunion à une date ultérieure. Selon nos sources, le P/APC, dont la gestion est décriée par 14 élus sur les 19 que compte l’Assemblée, est poursuivi pour une affaire liée au vol par des inconnus en août dernier d’un matériel qui était mis sous-séquestre par la justice au niveau du parc communal. Une affaire impliquant 11 fonctionnaires de l’administration dont 4 chefs de service. Les prévenus sont poursuivis pour  » non dénonciation et dissimulation de crime et destruction de pièces à conviction.

Mme la wali a agi en application de l’article 43 du nouveau code communal qui stipule que  » l’élu faisant l’objet de poursuites judiciaires pour crime ou délit en rapport avec les deniers publics….est suspendu par arrêté du wali, jusqu’à intervention de la décision définitive de la juridiction compétente. Cet article qui pèse comme une épée de Damoclès sur la tête des élus énonce qu’  » en cas de jugement définitif l’innocentant, l’élu reprend automatiquement et immédiatement l’exercice de son activité électorale.

Il est à rappeler que pas 12 P/APC ont été suspendus de leurs postes durant ces 4 dernières années en raison des plaintes déposées à leurs encontre pour des affaires liées, notamment, au non-respect de la réglementation en vigueur dans l’octroi des marchés publics. Certains considèrent ces suspension comme un abus d’autorité et une violation du principe de présomption d’innocence alors que d’autres les voient comme une solution contre les maires qui piétinent les lois de la République lors de l’exercice de leur fonctions. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le P/APC de Boumerdès suspendu par le wali
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair