formats

Le nouveau business des cybercafés

Publié le 03/05/2018, par dans Non classé.

La prise de rendez-vous pour les différents visas, particulièrement celui de la France (Schengen), est devenue le nouveau business des cybercafés en Algérie.
En effet, beaucoup de citoyens ont recours à ce genre d’espace pour décrocher un rendez-vous aussi proche que possible. Le passage du prestataire TLS contact vers VFS Global à Alger n’a pas arrangé les choses, puisque le problème de l’indisponibilité des rendez-vous continue. VFS Global a été présenté comme un prestataire qui répond « aux exigences de fiabilité, de qualité, de professionnalisme, d’organisation et d’expérience».

Dans de nombreux cybers, nous avons pu constater le rush pour ce genre de service. Face à un ordinateur, le gérant complète les renseignements du formulaire en présence des concernés. S’ils ont la chance de décrocher une date, il leur remet le reçu pour payer la confirmation de la date (3600 DA) en se rendant au CPA dans un délai de 72h.

Dans la majorité des cas, il n’est pas facile de trouver une date disponible. Parfois, l’accès au calendrier des rendez-vous est impossible. Il faut tout le temps réactualiser et avoir beaucoup de patience ! « J’effectue cette opération parfois toute la journée et je trouve un rendez-vous tard le soir», affirme l’un d’eux.

Le consulat général avait déjà mis en garde les demandeurs contre les intermédiaires frauduleux qui essaient de vendre des rendez-vous et proposent des dossiers soi-disant « complets». Il s’agit de documents faux ou non valides (réservations d’hôtel annulées, relevés bancaires et bulletins de salaire fabriqués ou modifiés). Cela conduit immanquablement à un refus du consulat général qui est habitué à détecter ce type de fraude. Mais la nouvelle procédure est un véritable chemin de croix.

Pourtant, la nouvelle plate-forme est censée fluidifier les demandes de visa et la prise de rendez-vous. Cette lenteur n’a pas permis à de nombreux titulaires de « visas de circulation» de le renouveler et ainsi de rater plusieurs missions en France et en Europe. Nombre de professions, notamment celles de médecin, avocat, entrepreneur ou journaliste ont bénéficié de ce type de visa. Les observateurs ont remarqué que le consulat de France ne donne plus la même période de visa comme avant.

Il y a aussi davantage de refus. Xavier Driencourt, ambassadeur de France à Alger, a beau dire qu’il n’y a pas de changement dans la politique des visas et qu’il s’agit plutôt d’un désir et d’une volonté d’améliorer les conditions dans lesquelles les citoyens peuvent le demander, force est de reconnaître que la France a durci les conditions d’obtention de visa pour les Algériens.

La politique de délivrance des visas est plus qu’une simple opération technique de routine. C’est un dossier capital dans les relations entre les deux pays. Conséquence directe: plusieurs autres destinations vont profiter cet été pour attirer les Algériens, comme la Turquie, la Tunisie, l’Egypte, Dubaï et même le Canada et la Malaisie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le nouveau business des cybercafés
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair