formats

Le nombre d’arrêts de travail de complaisance en hausse

Publié le 16/01/2017, par dans Non classé.

La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) veut mettre fin aux arrêts de travail abusifs. Elle met en garde les assurés et appelle les médecins prescripteurs à plus de rigueur. Une campagne de sensibilisation et d’information vient d’être lancée, au sein même des services de la CNAS dans la capitale.

Dans une note interne, la direction annonce que « dans le cadre de la pérennité du système et de la lutte contre les arrêts de travail de complaisance qui envahissent les contrôles médicaux de la CNAS, cette dernière a lancé une campagne d’information et de sensibilisation au profit des assurés bénéficiaires d’arrêts de travail».

Parmi les premières mesures entreprises pour réduire le nombre d’arrêts de travail abusifs, la Caisse souhaite une meilleure connaissance de l’article 64 de la loi 83/11 du 2 juillet 1983 modifiée et complétée, qui prévoit et organise « des examens médicaux» pour les assurés : « Les organismes de Sécurité sociale peuvent décider de soumettre les assurés à un examen médical, à charge, pour eux, de pourvoir aux frais du praticien. Ils peuvent également soumettre les assurés à un contrôle par un de leurs représentants. Au cas où l’assuré s’oppose à ces examens médicaux ou au contrôle demandé, ou lorsqu’il ne répond pas à la convocation, il est déchu de ses droits aux prestations pour la période pendant laquelle le contrôle aura été entravé».

Plus de 40 000 arrêts de travail sur Alger en 3 mois

Selon les derniers bilans de l’agence, établis sur une période de trois mois (du 4 septembre au 15 décembre 2016), 40 090 arrêts de travail ont été déposés dans la wilaya d’Alger, qui compte plus d’un million d’assurés. Parmi eux, 6803 n’étaient pas justifiés médicalement. « Il y a de plus en plus d’abus, beaucoup d’assurés déposent des arrêts maladie avant ou après les week-ends et les jours fériés et les contrôle de la CNAS démontrent qu’il s’agit souvent d’arrêts de travail de complaisance», note Bouamra Tassadit, chargée de communication. Et d’ajouter : « Une campagne a débuté en interne, avec des journées d’information et de formation assurées par le docteur Djamal Matari, directeur de l’agence d’Alger par intérim, et ce, dans un premier temps au profit des agents des prestations chargés du traitement des dossiers administratifs d’arrêt de travail et, dans une second phase, au profit des médecins conseils.» D’autres mesures sont prévues dans les prochaines semaines.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le nombre d’arrêts de travail de complaisance en hausse
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair