formats

Le Net pour dire le ras-le-bol

Publié le 21/11/2017, par dans Non classé.

En pleine campagne pour les législatives de 2017, l’artiste Chemeseddine Lamrani, alias Dzjoker, a crééle buzz en mettant en ligne sur YouTube une vidéo d’un peu plus de 4 mn « Mansoutich» (Je ne sauterai pas), rapidement classée première au « top trending» des vidéos YouTube les plus vues en Algérie.
Un buzz à plus de 10 millions de vues depuis sa diffusion, partagée sur Facebook et qui deviendra rapidement un manifeste pour le boycott des législatives, obligeant Seddik Chihab, tête de liste RND à Alger, à monter au créneau pour s’en prendre au youtubeur accusé d’être « manipulé par l’étranger», car son clip… est de bonne qualité ! A travers la Toile, les internautes algériens comblent l’absence du débat politique. Ces publications sur les réseaux sociaux sont devenues aujourd’hui le moyen le plus sûr pour exprimer le désarroi et les souffrances d’une jeunesse algérienne qui ne se reconnaît pas dans ses dirigeants.

Et ce n’est pas près de s’arrêter. Cette semaine, c’est au tour d’un autre youtubeur, Anes Tina, de poster « Rani Za3fan” (Je suis en colère), dans laquelle il dénonce la situation précaire de la jeunesse algérienne. Grimé en jeune désœuvré, sweat rouge et barbe fournie, l’artiste balance ses punchlines face caméra à travers plusieurs plans tournés dans les rues d’Alger.

 » Mon fils meurt à l’hôpital et je ne peux rien faire, alors que vous, vous allez vous faire soigner pour une simple grippe à l’étranger.» Ou encore  » des titulaires de master vendent des cigarettes, alors que d’autres avec un niveau primaire font des affaires et les lois au Parlement.» « Je me tire avec les enfants de mon quartier dans un chalutier, car je n’ai pas comme leurs enfants la double nationalité.» Depuis sa diffusion le 17 novembre, la vidéo a déjà été vue par plus de 3 millions d’internautes. Face à la menace, les autorités algériennes tentent d’organiser la riposte. Pour parer au succès retentissant de la vidéo d’Anes Tina, Rani za3fane” (Je suis en colère), la chaîne de télé Ennahar, proche du cercle présidentiel, a diffusé une vidéo intitulée « Rani farhane» (Je suis heureux).

Une image fixe de la fameuse Grande Mosquée en construction et une voix qui reprend les éléments de langage habituels du discours officiel et énumère les raisons pour lesquelles il faut être heureux en Algérie. « Je ne laisserai pas mon pays s’effondrer comme c’est le cas chez nos voisins», clame la vidéo. Avec un peu plus de 5000 vues depuis sa diffusion, « Rani far-hane» n’a pas convaincu beaucoup d’internautes. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le Net pour dire le ras-le-bol
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair