formats

Le MPA dénonce «une machination diabolique»

Publié le 30/05/2017, par dans Non classé.

La direction du MPA dément les rumeurs selon lesquelles le désormais ex-ministre a provoqué une vague de démissions des cadres du ministère du Tourisme.
Le Mouvement populaire algérien (MPA) crie à « la machination diabolique», dont il est la cible depuis l’annonce, avant-hier, du limogeage de son ministre, Messaoud Benagoun. Réagissant à la décision de la Présidence de démettre le ministre du Tourisme, la formation que préside Amara Benyounès apporte ses précisions tout en défendant son militant. « Le MPA a appris par le biais d’un ‘‘média » que le président de la République a démis monsieur Messaoud Benagoun de ses fonctions de ministre du Tourisme et de l’Artisanat sur proposition du Premier ministre.

Procédure constitutionnelle et prérogative incontestable du président de la République», écrit le parti dans un communiqué rendu public hier. La direction du MPA revient, dans la foulée, sur le parcours de son militant. « Le MPA tient à rappeler que monsieur Messaoud Benagoun, secrétaire général du Mouvement national des étudiants algériens, syndicat agréé après enquête du ministère de l’Intérieur et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, s’est présenté aux élections législatives dans la wilaya de Batna, le 4 mai dernier, et à ce titre il a satisfait à toutes les obligations légales et il a notamment présenté un casier judiciaire vierge», indique la même source.

Revenant sur la nomination de ce « cadre du parti», en tant que membre du staff gouvernemental, le MPA annonce avoir proposé « plusieurs noms de militants accompagnés de leurs CV». « Les propositions ont été faites depuis plusieurs jours et le choix du Premier ministre s’est porté sur monsieur Benagoun dont le casier judiciaire et le diplôme seront publiés», souligne le MPA dans son communiqué.

Dénonçant les diffamations de la chaîne TV Ennahar, sans la nommer, la direction du MPA dément aussi les rumeurs selon lesquelles le désormais ex-ministre a provoqué une vague de démissions des cadres du ministère du Tourisme. « Quant aux pseudo démissions des cadres du ministère du Tourisme, nous rappelons que les passations ont eu lieu au ministère de l’Aménagement du territoire, le vendredi 26 mai, et que Benagoun a été démis de ses fonctions, dimanche 28 mai dans la matinée.

Donc les fonctionnaires étaient en repos hebdomadaire et il (Benagoun, ndlr) n’avait rencontré aucun fonctionnaire du ministère, à l’exception de quelques cadres présents lors des passations de consignes», précise la même source, en s’interrogeant sur l’identité des « commanditaires de cette machination diabolique» qui ont jeté en pâture l’honneur d’un jeune militant, dont « le seul crime est de vouloir servir son pays». « Non messieurs, Messaoud Benagoun n’est ni un délinquant ni un corrompu.

Si vous cherchez les corrompus et vous le savez, ils ne sont pas chez nous. Le MPA suit avec sérénité l’évolution de cette affaire et rappelle que rien ni personne ne le fera dévier se sa ligne politique moderniste et patriotique», précise la même source, affirmant que « le MPA a attendu 24 heures avant de réagir pour essayer de comprendre les tenants et aboutissants de ce lynchage médiatique».
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le MPA dénonce «une machination diabolique»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair