formats

Le mouvement dans le corps de la magistrature confortera le processus de réformes

Publié le 14/07/2017, par dans Non classé.

Le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Tayeb Louh, a indiqué hier à Tipasa que le mouvement partiel, opéré récemment par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le corps de la magistrature confortera le processus de réformes dans le secteur de la justice.
« Le mouvement partiel auquel a récemment procédé le président de la République et président du Conseil supérieur de la magistrature, Abdelaziz Bouteflika, confortera le processus de réformes engagé dans le secteur de la justice», a précisé le ministre en marge de la cérémonie d’installation de Brahim Kherrabi en qualité de procureur général près la cour de Tipasa.

Mettant en exergue le processus de réformes initiées par le président de la République depuis son arrivée au pouvoir, le ministre a évoqué la consécration de l’Etat de droit, la lutte contre la corruption, la consolidation des droits et des libertés et l’amélioration constante des prestations des structures de la justice. M. Louh a également souligné l’augmentation du taux de couverture judiciaire qui est passé de huit magistrats pour 100 000 citoyens en 2000, à 15 magistrats en 2017.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le mouvement dans le corps de la magistrature confortera le processus de réformes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair