formats

Le ministre du commerce Bakhti Belaïb n’est plus

Publié le 28/01/2017, par dans Non classé.

Le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb, est décédé jeudi soir dans un établissement hospitalier à Paris (France) des suites d’une longue maladie. Il a été évacué il y a quelques jours.
Rapatriée hier, la dépouille du défunt sera inhumée aujourd’hui, en début d’après-midi au cimetière de Cheraga (Alger), a appris l’APS hier auprès de son entourage. En poste de ministre depuis juillet 2015, en remplacement d’Amara Benyounès, feu Bakhti Belaib suivait un traitement médical depuis le 18 janvier, alors que le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, avait été désigné pour assurer l’intérim au ministère du Commerce.

M. Tebboune et l’ensemble du personnel du secteur « très attristés» par ce décès ont présenté à la famille du défunt, leurs « sincères condoléances», à travers un communiqué publié sur le site du ministère du Commerce. Il est né le 22 août 1953 à Theniet El Had, dans la wilaya de Tissemsilt, Bakhti Belaib, marié et père de trois enfants, était diplômé en sciences commerciales de l’Institut national de commerce (juin 1977).

Il avait occupé plusieurs postes de responsabilité dans le département du Commerce : sous-directeur au ministère du Commerce (décembre 1982 – juillet 1989), directeur central au commerce (juillet 1989 – août 1990), directeur général de l’organisation commerciale (août 1990 – octobre 1991), avant d’assumer les fonctions de chargé d’études et de synthèse au ministère de la PME (novembre 1992 – avril 1994). Par la suite, il avait été chargé de mission auprès du chef du gouvernement (avril 1994 – septembre 1996).

Egalement membre du Conseil national du rassemblement national démocratique (RND), Belaïb avait occupé, pour la première fois, le portefeuille de ministre du Commerce entre septembre 1996 et décembre 1999. Il a été le premier responsable algérien à avoir conduit la délégation algérienne lors du 1er round des négociations pour l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Le défunt fera par la suite une traversée du désert qui durera 16 ans avant de revenir aux affaires en 2015.

Toujours au ministère du Commerce, Bakhti Belaid a bien marqué son retour, notamment les derniers mois où il avait dénoncé des pratiques qui ont contribué à la ruine de l’économie algérienne. Il avait dénoncé d’abord l’import-import et l’informel avec une évasion fiscale de 30 milliards de dollars. Ensuite sa sortie médiatique de l’été dernier. Le défunt a mis à nu des pratiques hors la loi en dénonçant publiquement un caïd de l’importation.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le ministre du commerce Bakhti Belaïb n’est plus
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair