formats

Le mandat de dépôt conservé

Publié le 08/02/2017, par dans Non classé.

L’appel fait par le blogueur Touati Merzoug pour sa libération, en attendant la tenue de son procès pour, entre autres chefs d’accusation, « intelligence avec une force étrangère», a été refusé hier par la chambre d’accusation du tribunal de Béjaïa, nous a confié son avocat, Amirouche Bakouri.
« La chambre d’accusation a conservé l’ordonnance du juge d’instruction de mettre sous mandat de dépôt le blogueur Touati Merzoug, jusqu’à la tenue de son procès», a indiqué l’avocat. Le dossier du prévenu est toujours en instruction, selon Me Bakouri, qui ajoute que son client « garde le moral et se trouve dans un état normal» à la prison d’El Khmis (Béjaïa-ville), où il est détenu depuis le 18 janvier.

S’agissant de l’issue du procès, l’avocat se dit « optimiste» dans la mesure où certains chefs d’accusation « vont disparaître» au fil de l’instruction. « Je suis optimiste car, d’après les chefs d’accusation, on a voulu donner une grande envergure à l’affaire alors qu’il n’en est pas ainsi. En réalité, il ne s’agit pas d’un grand dossier et je pense que son envergure internationale va disparaître», a-t-il dit.

Le 9 janvier dernier, Touati Merzoug avait diffusé sur son blog, Al Hogra, une vidéo qui le montre en discussion avec une personne qui s’est présentée comme étant un diplomate israélien. Ce dernier a fait des révélations fracassantes, qui auraient irrité en haut lieu, dont la présence, jusqu’à l’an 2000, d’un « bureau de liaison» israélien à Alger.

Par ailleurs, le verdict du procès en appel des deux internautes de M’sila, Rachid Fodil et Hicham Dhis, condamnés respectivement à 5 et 3 ans de prison ferme au tribunal de Sidi Aïssa, pour « offense au prophète» sur la foi de publications sur facebook, est tombé hier, nous a indiqué Me Bakouri, qui se charge également du dossier avec un autre avocat. La peine de Rachid Fodil a été réduite à une année de prison ; il sera donc libéré dans 3 mois après avoir passé 9 mois en détention provisoire, tandis que Hicham Dhis a été libéré hier et a écopé de six mois de prison avec sursis, a indiqué Me Bakouri.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le mandat de dépôt conservé
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair