formats

Le MAE dénonce «des appréciations spéculatives et tendancieuses»

Publié le 08/02/2017, par dans Non classé.

Le département de Ramtane Lamamra a affirmé que l’Algérie « ne saurait être atteinte par de telles outrances».
Le ministère des Affaires étrangères (MAE) n’est pas resté indifférent aux derniers rapports d’ONG internationales et d’instituts de pays occidentaux sur la « situation incertaine et inquiétante» de l’Algérie. Dans un communiqué publié hier par l’APS, le MAE a commencé par reprocher à des titres de la presse nationale d’avoir fait écho du contenu de ces rapports et notes critiques sur la situation en Algérie à tous points de vue.

Le ministère des Affaires étrangères est allé plus loin dans sa récrimination, accusant la presse nationale de faire dans le sensationnel en amplifiant des faits et des constats qui ne collent pas à la réalité du pays qu’il voit autrement. « Des titres de la presse nationale font écho, parfois de manière sensationnelle, à des propos attribués à des personnes connues ou même anonymes, ainsi qu’à des études prétendument académiques et autres matières médiatiques, pour amplifier des appréciations spéculatives et tendancieuses sur la situation en Algérie et ses perspectives», a souligné le MAE pour lequel ces appréciations ne reposent sur aucun paramètre objectif.

« Qu’elles soient sourcées en France, aux Etats-Unis ou dans tout autre pays, et qu’elles se prévalent de scientificité ou s’apparentent à la cartomancie, les manifestations de subjectivité et les stéréotypes qui sont surabondamment véhiculés et fréquemment recyclés pour déformer les réalités actuelles et les perspectives de l’Algérie ne résistent pas à une analyse élémentaire prenant en compte l’histoire héroïque du peuple algérien et son attachement indéfectible à son indépendance et à la non-ingérence dans ses affaires intérieures», a-t-il souligné.

Mise en garde indirecte

Le département de Ramtane Lamamra, qui n’en est pas à sa première dénonciation de rapports d’ONG internationales critiques sur l’Algérie, invite ainsi indirectement la presse algérienne à faire l’impasse sur ce genre de « matière médiatique». Le MAE estime que « lesdites expressions publiques d’opinions étrangères n’acquièrent évidemment pas d’autorité particulière, ni en tant que telles, ni du fait du pays ou de l’institution avec qui elles s’emploient à paraître associées, ni encore moins en fonction du niveau de déni des caractéristiques positivement distinctives de l’Algérie en termes tant de réalisations nationales incontestables que de contributions bien établies à la paix et à la sécurité internationales».

L’Algérie, une valeur sûre

Il considère dans ce sillage que l’Algérie qui, sous la conduite du président Bouteflika, « œuvre résolument à concrétiser pleinement les aspirations et les ambitions légitimes de son peuple, tout en s’affirmant comme un acteur responsable dans les relations internationales».
Et de ce fait, elle « ne saurait être atteinte par de telles outrances».

« Dans un monde chargé de contraintes et d’incertitudes face aux défis globaux et régionaux auxquels l’humanité est confrontée, des pays comme l’Algérie, qui ont triomphé de l’éclipse coloniale et défait le terrorisme, constituent une valeur sûre sur laquelle la médisance n’a pas de prise», a conclu le département de Ramtane Lamamra.

Cette réaction musclée est intervenue après une série de rapports et de notes qui font état d’une situation très peu rassurante en Algérie. Il y a eu le rapport de Transparency International sur la corruption, déclassant de 20 points l’Algérie. Il y a eu également celui de Freedom House qui parle d’atteintes multiples aux libertés, mais aussi la note très alarmiste de Washington Institute sur l’Algérie qui risque de plonger dans l’instabilité dans un futur proche. Le communiqué du MAE a fait également référence aux déclarations de parlementaires algériens sur la fragile stabilité de l’Algérie en raison de l’état de santé de son Président. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le MAE dénonce «des appréciations spéculatives et tendancieuses»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair