formats

Le HCA couvre 22 wilayas

Publié le 03/10/2017, par dans Non classé.

Le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) lancera la nouvelle année scolaire 2017-2018 relative à l’apprentissage de tamazight pour adultes samedi prochain, simultanément à travers quatre wilayas du pays, a indiqué, hier, le HCA dans un communiqué.
La nouvelle année sera lancée à partir d’Alger (salle Tamazight Tura du HCA), d’Oran (salle forum du journal El Djoumhouria), de Béjaïa (Maison de la culture) et de Batna (Maison de la culture). Le coup d’envoi se fera avec l’ensemble des apprenants en présence des enseignants qui dispenseront un premier cours extrait de la préface de l’ouvrage Amawal n Tmazight Tatrart de Mouloud Mammeri.

« Le HCA compte consolider le processus d’apprentissage de tamazight à destination des adultes avec la perspective d’élargir cet enseignement dans toutes les variantes de cette langue à travers 22 wilayas contre 9 au début de l’opération en 2015», signale le SG du HCA, Si El Hachemi Assad, dans une déclaration à El Watan. Inscrits dans des sections d’apprentissage, plus 1000 apprenants disposeront d’horaires aménagés, essentiellement les samedis et vendredis.

« Il y a des profils hétérogènes : d’éminents médecins, des retraités… Il y a des amazighophone mais aussi beaucoup de non-amazighophones, qui ont exprimé, dans le questionnaire qu’on leur a soumis, leur disponibilité à apprendre tamazight», signale Si El Hachemi Assad. Pour l’actuelle rentrée, le dispositif du HCA, engagée avec l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (Onaea), l’Association algérienne d’alphabétisation (Iqraa), a vu l’arrivée d’un troisième partenaire, l’Agence nationale de l’emploi (ANEM).

Plus de 50 enseignants ANEM

« 50 contrats CID (Contrats d’insertion des diplômés) ont été octroyés au HCA qui a obtenu la dérogation de gérer directement les dossiers des enseignants par la direction de l’emploi à Alger», signale Assad, précisant que le contingent de formateurs est composé de 57 enseignants, dont 7 bénévoles du mouvement associatif, intégrés dans la cellule de traduction du HCA.

Deux sessions de formation avaient été organisées au profit de ces enseignants, s’appuyant sur l’andragogie « puisque la prise en charge des adultes diffère de celle des enfants». Le dispositif d’enseignement pour adultes a été lancé en octobre 2015 à travers wilayas avec 270 apprenants encadrés par 14 enseignants de niveau licence et master.

M. Assad reconnaît qu’un problème s’est posé, celui de la « domiciliation» des sections. « A Alger, il y avait 3 sections au niveau du siège du HCA. Il y a eu ailleurs des sections ouvertes dans les Maisons de la culture (Bouira, Oum El Bouaghi…), d’autres dans des écoles (Tizi Ouzou) ou même au siège de l’association culturelle Numida à Oran», précise-t-il. Le HCA compte mettre en place « une classe virtuell » pour l’enseignement à distance de tamazight.

« L’aspect technique de ce projet est très avancé. Le projet s’inscrit dans le cadre du Fonds d’appropriation des usages et développement des TIC (Faudtic), géré par le ministère de la Poste et des TTN. La classe virtuelle permettra de lever les contraintes pour s’inscrire dans les sections d’apprentissage ou même pour les apprenants installés à l’étranger», précise le secrétaire général du HCA.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le HCA couvre 22 wilayas
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair