formats

Le FLN, le RND et Taj font le plein

Publié le 07/03/2017, par dans Non classé.

Sur les 2389 formulaires retirés, le ministère a reçu 1088 listes électorales, dont 165 de l’étranger. Trois partis, le FLN, le RND et Taj, occupent la première place avec des listes au niveau de 52 circonscriptions, loin derrière eux, le FFS avec des listes dans 35 circonscriptions et le RCD avec des listes dans 13 circonscriptions. C’est ce qu’a affirmé, hier, le directeur général des libertés publiques au ministère de l’Intérieur, précisant que le corps électoral a connu une hausse de 193 000 électeurs, atteignant les 23 276 550 inscrits.
Le ministère de l’Intérieur a fait état des premiers résultats de l’opération des dépôts de listes électorales qui a pris fin dans la soirée de dimanche (à minuit). Lors d’une conférence de presse, animée hier en fin de journée, Lakhdar Amara, directeur général par intérim des libertés publiques et des affaires juridiques, et Abderrahmane Seddini, inspecteur général, ont d’abord démenti « toute allégation de refus de dossiers» et précisé que « cette étape de l’opération électorale s’est déroulée sans aucun incident et devra être définitive dés le 19 mars».

Selon les responsables, sur les 2389 retraits de formulaires, le ministère a reçu 1023 listes électorales au niveau des 48 wilayas, et 65 au niveau des représentations diplomatiques à l’étranger, ce qui donne un total de 1088 listes enregistrées. Parmi celles-ci, 796 appartiennent à des partis politiques, 165 à des indépendants et 128 à trois alliances dont El Feth (composée de 5 partis) et Ennahda-El Adala-El Bina.

L’étude du dossier consiste en la vérification des deux conditions dictées par la nouvelle loi organique, à savoir l’obtention des 4% des voix lors des dernières élections, ou la signature de dix élus et, dans le cas contraire, 250 signatures pour chaque siège à pourvoir, et 200 signatures pour les candidats de notre communauté résidante à l’étranger.

Ainsi, le FLN, le RND et Taj viennent en première position avec 52 listes chacun, suivis du PT avec 41 listes, du FFS avec 35 listes, d’El Islah avec 34 listes, de l’alliance El Feth avec 27 listes, de Ahd 54 avec 17 listes et du RCD avec 13 listes. « Ces listes vont être étudiées d’ici 10 jours et, dans le cas d’un rejet, les concernés ont le droit d’introduire des recours et même d’opter ensuite pour la voie judiciaire», explique Lakhdar Amara. Interrogé sur la dernière révision du fichier électoral, ce dernier affirme qu’elle a permis « de rayer 528 958 électeurs et d’enregistrer 722 771 nouveaux inscrits».

Une hausse de 193 000 électeurs

Selon le responsable, le corps électoral a connu une hausse de 193 000 électeurs par rapport au dernier scrutin, ce qui donne un chiffre global de 23 276 550 électeurs. Interrogé sur les préoccupations de certains chefs de parti politique qui affirment avoir reçu des CD avec une liste inutilisable, Amara répond : « Vous devez savoir que la loi donne droit à tous les citoyens de contester une inscription ou une radiation.

De plus, aujourd’hui nous travaillons avec une Haute instance chargée de la surveillance des élections, qui est un partenaire et a de larges prérogatives. Elle a la latitude de prendre part à la révision ordinaire et exceptionnelle et peut à tout moment intervenir. C’est là un gage de l’administration pour une meilleure transparence dans la gestion du scrutin.»

Lui emboîtant le pas, l’inspecteur général, Abderrahmane

Seddini, souligne l’importance de la numérisation du fichier de l’état civil qui a permis, selon lui, de corriger de nombreuses erreurs. « Avant, tout se faisait manuellement et les marges d’erreur étaient importantes. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Nous pouvons dire que les décès, les changements de résidence et les homonymes sont facilement maîtrisables.»
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le FLN, le RND et Taj font le plein
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair