formats

Le FFS ouvre le débat sur la situation socioéconomique

Publié le 15/09/2016, par dans Non classé.

Des experts économiques tels que Smail Goumeziane, Amar Belhimer et Mohand Amokrane Chérifi devront partager leur analyse sur la situation économique prévalente et les incertitudes qu’elle soulève.
Le Front des forces socialistes (FFS) tiendra samedi prochain une rencontre-débat sur la situation socioéconomique du pays et les solutions possibles à la crise qui va en s’accentuant. Placée sous le thème « Pour un projet économique et social consensuel», cette rencontre-débat verra la participation d’une palette d’experts nationaux et internationaux de renom. Contacté par nos soins, le secrétaire national à la Communication, Youcef Aouchiche, indique que plusieurs problématiques vont être abordées durant cette journée de débat, qui aura lieu à l’hôtel Riadh de Sidi Fredj.

Parmi elles, la lancinante question du développement participatif et durable et celles relatives à la préservation des richesses nationales et à la place du politique dans le débat sur l’économie. Toujours attaché à sa démarche visant à trouver un consensus national qui permettrait de dépasser la crise multidimensionnelle dans laquelle patauge le pays depuis des années, le plus vieux parti de l’opposition inscrit au débat la question d’un « consensus national» sur la nouvelle orientation économique à prendre pour sortir de la dépendance outrancière des hydrocarbures.

« Nous voulions et nous voulons encore placer le politique au cœur du débat sur les questions économiques et sociales», affirme M. Aouchiche, selon lequel le FFS va clarifier davantage sa vision économique et sociale et expliquer ses positions politiques par rapport à ce que fait actuellement le gouvernement. Les clarifications qui vont être apportées par le Premier secrétaire à l’ouverture des travaux de cette rencontre. « Nous l’avions toujours dit, la crise socioéconomique est d’origine politique. Sa solution doit être donc d’abord et avant tout politique», assure Youcef Aouchiche.

Des experts économiques tels que Smail Goumeziane, Amar Belhimer et Mohand Amokrane Chérifi vont livrer ainsi leurs visions des choses et proposer des solutions susceptibles de permettre à l’économie algérienne de se porter mieux. Membre de l’instance présidentielle du FFS, Mohand Amokrane Chérifi va parler aussi en tant qu’expert onusien sur l’introduction politique au débat économique et social. L’économiste Mourad Goumiri va tenter de répondre à la question de savoir si l’Algérie vit une crise économique ou tout simplement la crise de gouvernance.

De son côté, Smail Goumeziane se penchera sur la problématique de l’entreprise performante au service du développement. Ammar Belhimer abordera la problématique de la sécurité juridique dans le domaine économique et les obstacles qui empêchent sa mise en œuvre. Le professeur Kamel Aït Chérifi va débattre de « La maîtrise de la consommation nationale énergétique».

Cette rencontre sera ouverte aux syndicats autonomes et aux associations activant dans différents secteurs. Le FFS, qui critique vertement la politique économique du gouvernement, tente ainsi de susciter le débat sur la crise socioéconomique et politique que vit le pays. C’est aussi une manière pour le plus vieux parti de l’opposition d’afficher clairement sa « ligne politique» et ses positions par rapport aux mesures et nouvelles orientations économiques décidées par le gouvernement Sellal en prévision, notamment, des prochaines échéances électorales. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le FFS ouvre le débat sur la situation socioéconomique
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair