formats

Le crédit à la consommation relancé en 2016

Publié le 12/12/2015, par dans Non classé.

Le crédit à la consommation sera officiellement lancé début 2016. C’est ce qu’a déclaré, jeudi, Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines, suite à une réunion de travail qu’il a tenue avec le ministre du Commerce, Bekhti Belaïb, et le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd.
Dans le souci de coordonner la relance de ce crédit tant attendu par les ménages, et dont le processus de mise en œuvre sera effectué dès cette semaine, cette réunion avait aussi pour but essentiel de fixer le mode opératoire permettant de définir les produits concernés par ce crédit. De ce fait, il a été décidé que seuls les produits fabriqués ou assemblés localement et destinés à la vente aux particuliers seront éligibles. Le champ a été ouvert à toutes les entreprises productrices en Algérie dans le souci d’encourager le produit « Made in Algeria» et réduire un tant soit peu la facture de l’importation.

Pour rappel, le retour de ce crédit, gelé en 2009 au profit du crédit immobilier, a été décidé par la tripartite de février 2014. Toutefois, il a connu, comme tous les projets et décisions prises par les autorités algériennes, d’énormes retards liés à la lenteur des procédures et aussi à la contestation de certaines associations de défense des droits de consommateurs quant au taux d’intérêt jugé trop élevé. Malgré les appels de ces associations au taux d’intérêt zéro sur ces crédits, ces derniers restent tout de même fixés entre 5 et 8%.

Après cette déclaration, les ménages algériens pourront « enfin» s’endetter. Avec le pouvoir d’achat déjà érodé qui sera mis encore une fois à rude épreuve après l’application de la loi de finances 2016, la classe moyenne sera, selon des spécialistes, encore plus appauvrie. Dans ce sens, et pour s’assurer que l’emprunteur sera capable de payer tout son dû, une centrale des risques a été mise en place par la Banque d’Algérie.

Ainsi, tout emprunteur sera automatiquement inscrit dans ce fichier mis à la disposition de toutes les banques partie prenante de ce dispositif. Ces dernières sont, selon la loi, obligées de consulter ce fichier avant d’accorder tout crédit pour éviter tout surendettement des ménages. Pour le délai de remboursement, il a été fixé de 3 jusqu’à 60 mois. En 2009, rappelons-le, 80% des ménages algériens qui avaient opté pour ce crédit à la consommation s’étaient achetés des voitures. Les 20% restants se sont rués vers l’ameublement et les produits électroménagers. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le crédit à la consommation relancé en 2016
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair