formats

Le chef d’état-major rappelle «les directives» du Président

Publié le 21/11/2016, par dans Non classé.

Dans un message publié dans le dernier numéro de la revue El Djeïch, le vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’Anp, Ahmed Gaïd Salah, exprime « l’engagement à respecter les directives et orientations». Il accuse « certaines voix, mues par des intérêts étroits et des calculs personnels» qui ont, dans un passé récent, appelé l’armée à violer la Constitution afin qu’elles puissent réaliser ce qu’elles n’avaient pu obtenir par des voies constitutionnelles, légales et démocratiques, de revenir à la charge pour « porter atteinte» à l’Anp.
C’est à travers un message publié par la revue El Djeïch que le vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’Anp, Ahmed Gaïd Salah, a choisi de répondre aux « parties» — sans les nommer — qui, selon lui, « sèment la zizanie, le trouble et la division». Sous le titre « ANP : fidélité aux missions constitutionnelles», Gaïd Salah affirme que l’Anp « se trouve aujourd’hui aux côtés du peuple pour
défendre la souveraineté et l’unité nationales, partant de sa conviction de renforcer l’unité et la cohésion nationales afin de préserver la sécurité, la stabilité, le développement et la souveraineté du pays, tributaires de la mobilisation du peuple, toutes catégories confondues, et de ses forces armées, autour de l’effort national».

Le chef d’état-major estime que « la cohésion entre l’armée et le peuple algérien ainsi que la loyauté envers la nation sont plus profondes et plus fortes pour être ébranlées par les vaines et désespérées tentatives visant à semer le trouble et la division». Il nous apprend que « dans un passé récent», sans le situer, « certaines voix, mues par des intérêts étroits et des calculs personnels, se sont élevées pour appeler ouvertement l’Armée nationale populaire à violer la Constitution et la loi afin qu’elles puissent réaliser ce qu’elles n’avaient pu obtenir par des voies constitutionnelles, légales et démocratiques».

Gaïd Salah va plus loin en accusant ces « voix» non identifiées de revenir à la charge pour porter atteinte à l’armée. « Après l’échec de ces tentatives désespérées, ces parties, habituées à pêcher en eaux troubles, ne s’embarrassent pas pour laisser libre cours à leur imagination, à leurs élucubrations, à leurs interprétations et à leurs divagations en inventant des histoires de toutes pièces dont la finalité n’est autre que de porter atteinte à la crédibilité, à l’unité, à la discipline et l’engagement de l’ANP à accomplir ses missions constitutionnelles.

(…) Et pendant que des voix s’élèvent de temps à autre pour tenter de semer la zizanie et la discorde, l’Armée nationale populaire continue d’accomplir ses missions constitutionnelles avec détermination, persévérance et dévouement à l’effet de préserver la souveraineté nationale et l’inviolabilité du territoire.»

Le vice-ministre évoque le soutien du Président, présenté comme chef suprême des forces armées et ministre de la Défense, mais aussi de l’état-major de l’Anp en disant « l’importance qu’accorde le haut commandement de l’Armée nationale populaire, avec le soutien du président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, au développement et à la modernisation de l’Armée nationale populaire et à la disponibilité opérationnelle, est la preuve de la constante détermination à faire échec à toute tentative de porter atteinte à la sécurité du pays et du citoyen».

Expliquant ses nombreuses visites médiatisées sur le terrain, Gaïd Salah affirme que la détermination d’assurer la sécurité du pays « est un souci permanent du haut commandement de l’Armée nationale populaire réaffirmé par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, au cours d’une de ses visites sur le terrain aux Régions, unités et écoles militaires afin de s’enquérir de près sur les missions de formation, d’instruction et opérationnelles, notamment celles relatives à la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et la protection des frontières qu’il suit personnellement par sa présence permanente et en donnant des instructions et des orientations».

Gaïd Salah va jusqu’à rappeler une de ses déclarations : « La garantie de la sécurité et de la stabilité de l’Algérie ainsi que la préservation de son indépendance, de sa souveraineté nationale, de son intégrité territoriale et de son unité populaire demeurent notre suprême souci au sein de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale.» Le dernier message du chef d’état-major s’adresse au président de la République qu’il veut visiblement mettre en confiance. Il exprime son « engagement à se conformer aux directives et orientations du président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale».

Le vice-ministre revient aux menaces qui pèsent sur le pays, en affirmant que l’ANP « est pleinement consciente que la force et la cohésion de ses formations, structures et unités ont empêché les ennemis de notre pays de concrétiser leurs sombres desseins, particulièrement dans la conjoncture actuelle porteuse de dangers et de menaces sur divers fronts qui nécessitent, plus que jamais, la mobilisation des forces patriotiques autour de la défense des intérêts supérieurs de la nation». Pour le chef d’état-major, « l’Algérie a besoin d’une unité nationale solide et d’un front interne puissant, cohérent et unifié, mobilisé autour des efforts fournis par l’ANP afin de sauvegarder la souveraineté nationale et de préserver la sécurité et la stabilité».

Cette lettre intervient, faut-il le préciser, après de nombreux articles de la presse nationale et étrangère présentant Gaïd Salah comme éventuel partant après le débarquement de Amar Saadani du poste de secrétaire général du FLN à la suite de nombreuses dérives, notamment ses attaques virulentes à l’égard des institutions de l’Etat. Nombre d’observateurs évoquaient les relations entre les deux hommes qui, nourris d’ambition politique, n’avaient certainement pas pris en compte une amélioration éventuelle de la santé du Président.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le chef d’état-major rappelle «les directives» du Président
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair