formats

Le Canada refuse d’octroyer des vols supplémentaires à la compagnie nationale

Publié le 17/05/2017, par dans Non classé.

Les autorités canadiennes ont rejeté une demande d’Air Algérie d’augmenter ses fréquences pour la saison estivale à neuf vols par semaine sur la ligne Alger-Montréal.
L’Office canadien des transports a opposé une fin de non-recevoir à la demande de la compagnie nationale qui devrait ainsi se suffire d’un vol quotidien pour la période allant du 20 juin au 17 septembre 2017. Dans sa requête devant cet organisme de réglementation canadien, Air Algérie explique que sa « demande de capacité additionnelle est entièrement justifiée pour le bien des liens d’affaires toujours en hausse entre le Canada et l’Algérie, et aussi devant la croissance de la communauté algérienne au Canada et l’essor de l’industrie touristique entre les deux pays».

Cette demande s’est heurtée à l’opposition d’Air Canada qui lancera le 1er juillet prochain sa première desserte vers l’Algérie à travers sa filiale low cost Air Canada Rouge. Elle prévoit 4 vols par semaine. La compagnie canadienne estime que la demande d’Air Algérie d’augmenter le nombre de vols est « prématurée». Si Air Algérie est autorisée à exploiter cinq vols supplémentaires par semaine, en plus des quatre habituels, « il y aura en tout 4032 places par semaine entre le Canada et l’Algérie, soit plus du double de la demande moyenne prévue», a argumenté Air Canada devant cet organisme qui fait office de tribunal quasi-judiciaire.

Dans sa décision, l’office rappelle qu’il a donné l’occasion à Air Algérie de répondre à Air Canada. Mais, comme il le souligne, les négociateurs de la compagnie nationale ont « essentiellement réitéré la demande initiale sans fournir d’informations supplémentaires».En analysant la requête dans le fond, l’office mentionne que, selon l’accord aérien entre l’Algérie et le Canada, « la responsabilité de démontrer que la capacité additionnelle est nécessaire et qu’elle s’inscrit dans l’esprit des accords négociés repose sur le demandeur».

Or, « Air Algérie n’a pas fourni de justification économique démontrant un besoin de capacité additionnelle au-delà des 14 vols par semaine actuellement disponibles». « Le régime actuel de capacité convenu permet l’exploitation de 14 vols par semaine entre l’Algérie et le Canada, soit sept par des transporteurs algériens et sept par des transporteurs canadiens», rappelle la même source.

L’accord aérien entre l’Algérie et le Canada a été signé le 5 juillet 2006 à Ottawa par l’ancien ambassadeur d’Algérie au Canada, Smail Benamara. Il a été modifié en 2013. Air Algérie Canada étant sans directeur depuis plus de deux ans, il ne nous a pas été possible de prendre attache avec sa représentation montréalaise. A rappeler qu’avant le lancement de ses vols directs, Air Canada desservait déjà Alger à partir de Montréal via Francfort (Allemagne) en paretenariat avec Lufthansa. De son côté, Air Algérie a une ligne directe depuis juin 2007. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Le Canada refuse d’octroyer des vols supplémentaires à la compagnie nationale
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair