formats

«L’ARAV doit assumer ses responsabilités»

Publié le 05/06/2017, par dans Non classé.

Le nouveau ministre de la Communication, Djamel Kaouane, apporte son soutien à Zouaoui Benhamadi et l’autorité qu’il préside, l’ARAV.
Alors que l’Autorité de régulation de l’audiovisuel est, depuis quelques jours, au centre des débats en raison de son incapacité à mettre un terme à certaines dérives commises en ce mois de Ramadhan, le premier responsable du secteur de la Communication lui réitère l’appui du gouvernement.

Et cela à l’occasion d’une audience accordée, hier, au président de l’ARAV. « Ce premier contact a permis au ministre de s’enquérir des rôles et missions de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel et d’assurer son président de la disponibilité entière du ministère de la Communication et, à travers ce dernier, du gouvernement à lui apporter aide et soutien afin de lui permettre d’assumer pleinement ses responsabilités tel que le stipulent les textes de loi en vigueur», explique le ministère dans un communiqué diffusé, hier, par l’APS. A la suite de la diffusion, mercredi dernier, d’une caméra cachée de la chaîne TV privée Ennahar, qui a piégé et humilié l’écrivain et romancier Rachid Boudjedra, l’ARAV a été interpellée.

Un rassemblement a même été organisé devant son siège à Alger par des intellectuels, des responsables de partis et des journalistes qui lui demandent d’agir pour mettre un terme à ces graves dérives. A l’éclatement de la polémique, Zouaoui Benhamadi relève les limites des prérogatives de son autorité. Le geste du ministre de la Communication est intervenu, sans nul doute, en réaction à cette plainte du président de l’ARAV. Pour rappel, le conseil de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel a dénoncé, avant-hier, « les pratiques contraires aux principes de la déontologie», exprimant son entière solidarité avec l’écrivain Rachid Boudjedra concernant les attaques dont il a fait l’objet dans le programme de caméra cachée de la chaîne de télévision privée Ennahar.

Dans un communiqué rendu public, la même source rappelle que le président de l’ARAV, Zouaoui Benhamadi, a reçu l’écrivain Rachid Boudjedra, accompagné du journaliste Hmida Layachi et du poète Achour Fenni en tant que représentants du groupe d’intellectuels et de journalistes, suite au sit-in qu’ils avaient organisé devant le siège de l’ARAV. L’ARAV a souligné la nécessité « d’éviter la diffamation, l’injure et la violence dans toutes ses formes dans les programmes de caméra cachée», rappelant que les responsables de ces programmes sont soumis aux lois de la République. L’Autorité a également rappelé son avertissement adressé, avant le début du mois de Ramadhan, à l’ensemble de ces chaînes activant en Algérie à éviter ce genre de pratiques et à respecter le citoyen. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «L’ARAV doit assumer ses responsabilités»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair