formats

L’Apoce dénonce : «La nouvelle hausse du prix du café est illégale»

Publié le 09/02/2017, par dans Non classé.

Les prix du café vont encore augmenter. Le consommateur algérien aura à débourser au moins 40 DA de plus pour le kilo de café. La hausse de ce tarif est due à l’augmentation des cours mondiaux de cette matière première, expliquent les torréfacteurs professionnels qui disent subir également les aléas du marché mondial.
L’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce), dénonce « l’illégalité» de la majoration de 10% du prix du café par les torréfacteurs, qui ont annoncé une décision collective d’augmentation du prix du produit, qui est une mesure « anticoncurrentielle, même si elle touche un produit non subventionné», explique Mustapha Zebdi, président de l’Apoce. Ce dernier indique que les grossistes ont été destinataires de la nouvelle tarification depuis une semaine, suite à une rencontre des principaux torréfacteurs, certains détaillants l’ont impactée depuis hier.

Dans ce cas, le prix n’a pas obéi uniquement à la loi commerciale de l’offre et de la demande, ce qui est totalement « illégal», souligne notre interlocuteur. L’association réclame une mesure de plafonnement des produits de première nécessité et de large consommation qui doit concerner le café. Les torréfacteurs expliquent de leur côté que la hausse répercutée sur le marché local n’est que l’impact de l’augmentation des prix sur le marché mondial, souligne M. Hamdani, PDG d’Africafé, contacté hier par El Watan.

Il révèle les difficultés dans lesquelles se débattent les torréfacteurs professionnels, qui subissent de plein fouet la mauvaise organisation du marché. « Le café qui est une matière première n’est pas importé par les professionnels du secteur et est donc objet de spéculation et de mauvaises pratiques de certains importateurs», déplore le même professionnel. Avec une consommation annuelle avoisinant les 110 000 tonnes, le créneau du café subit également les mauvaises pratiques, en concurrence déloyale et fraude sur la qualité en l’absence d’une législation rigoureuse fixant les taux d’additifs et les norme de qualité.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’Apoce dénonce : «La nouvelle hausse du prix du café est illégale»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair