formats

L’ANP boucle les massifs de Bouira

Publié le 19/02/2017, par dans Non classé.

Lourd bilan dans les rangs des militaires engagés dans une vaste opération de ratissage dans les maquis des communes de Ouled Rached, El Adjiba et Ahnif à l’est de Bouira.
Cinq militaires, dont un officier, ont été tués au cours de l’offensive de l’armée contre un groupe terroriste. Plusieurs blessés sont également à déplorer dans les rangs des services de sécurité.

Hier, au quatrième jour depuis que les services de sécurité ont donné l’assaut contre les membres du groupe terroriste composé, selon nos sources, de 16 éléments appartenant à Jund El Khilafah qui s’est rallié à l’organisation terroriste Daech, l’opération se poursuit toujours. Le dispositif militaire impressionnant (plus de 3000 militaires, ndlr) mis en place est toujours maintenu, a-t-on constaté de visu hier lors de notre virée sur place.

Les campements de l’armée n’ont pas été encore levés, notamment les bases installées au cœur des villages Chréa et Azaknoun, à proximité de l’usine de plâtre Colpa et au carrefour de Semmache sur la RN5, dans la commune d’El Adjiba. « Plus de 500 militaires ont été vus ce matin du côté de la localité de Taghzout, relevant de la commune de Ouled Rached», a déclaré Saïd, un habitant du village Chréa, qui a témoigné que les bombardements de l’ANP s’étaient intensifiés durant la nuit de vendredi à samedi. Les tirs ont cessé, précise-t-on de même source, hier en début de journée.

Une source sécuritaire a révélé que parmi les 14 terroristes neutralisés par les services de sécurité, deux vétérans du maquis sont originaires de la région. Les membres du groupe armé mis hors d’état de nuire vendredi dernier ont tous été identifiés.

Il s’agit des criminels M. Mustapha alias Abou Abdellah, qui avait rallié les groupes terroristes en 1994, M. Abderrahmane alias Soraka, qui a rejoint les groupes terroristes en 2001, G. Adda alias Abou Mayssara, A. Djamel alias Chouaïb, C. Mohamed alias Mossaab, Z. Antar alias Abou Hamza, M. Yacine alias Abou Doudjana, K. Mohamed Tahar alias Abou El Yakin et H. Abdelghani alias Bilel.

L’opération de qualité de l’ANP a permis également la récupération d’un lot important d’armes de guerre. Treize armes à feu, une quantité de munitions et d’autres objets ont été récupérés à l’issue de cette opération qui se poursuit toujours, a précisé de son côté un communiqué du MDN. « Les bombardements de l’armée ont cessé depuis le début de la matinée (hier, ndlr).

L’ANP a déployé des artificiers et des démineurs. Cette stratégie vise surtout à éviter l’explosion d’engins au passage des troupes au sol à la recherche d’éventuels cadavres de sanguinaires qui seraient touchés par les tirs de l’artillerie», a annoncé une source sécuritaire, en révélant que toute la zone, depuis les villages de Taghzout, Chréa et Ighil n’Ath Amer (commune Ahnif) est bouclée.

Une autre source nous a affirmé que deux terroristes ont été capturés vivants à l’issue de cette opération. L’un deux s’est rendu avec armes et bagages aux militaires, a-t-on précisé de même source, tout en confirmant que le dispositif sera levé une fois que la forêt sera entièrement passée au peigne fin par les soldats de l’ANP. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’ANP boucle les massifs de Bouira
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair