formats

Lancement d’un «plan Marshall» contre le redoublement

Publié le 09/10/2017, par dans Non classé.

Le taux de redoublement est de 24% en première année moyenne et 30% en première année secondaire.
Un « plan Marshall» de lutte contre le phénomène du redoublement des élèves a été lancé samedi dernier, annonce le professeur Farid Benramdhane, conseiller auprès de la ministre de l’Education nationale, invité hier de la Chaîne 3 de la Radio nationale. Ce plan « approuvé par le gouvernement» consiste en la formation des enseignants aux nouvelles méthodes pédagogiques introduites dans le cadre de la réforme du système éducatif.

Ce plan vise à lutter contre l’échec scolaire qui interpelle le ministère de l’Education à centrer l’effort sur la qualité, après avoir dépassé le défi de la quantité. Avec des taux de redoublement de 24% en première année moyenne et 30% en première année secondaire, jugés « élevés», M. Benremdane souligne qu' »il y a un besoin de tout revoir au niveau de la qualité de l’enseignement, à la base».

« Ceci, souligne Farid Benremdane, ne peut se faire qu’avec des enseignants formés et de qualité. Le système a fonctionné sur le quantitatif, maintenant que nous voulons travailler sur le qualitatif, nous ne sommes pas outillés et pour l’être, il nous faut de la formation.» L’invité estime que sur le plan quantitatif, « le système a atteint tous ses objectifs, puisque nous sommes à 98% du taux de scolarisation des enfants du cycle primaire.

Un taux très proche des standards de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)», selon le même intervenant. Interrogé sur le décalage relevé entre le discours officiel de la tutelle et certaines pratiques au niveau local, le conseiller du ministère estime que « l’école, élément structurant la société, doit rester éloignée des luttes idéologiques et demeurer uniquement un lieu de production et de reproduction de la science».

« Les nouveaux programmes tendent à doter les élèves de grilles d’analyse et de lecture pour constituer un rempart à toutes les formes de sectorisation et de radicalisation», a-t-il ajouté. « Il y a eu une entrée en force du patrimoine culturel algérien dans les manuels scolaires et pour la première fois, on a introduit des textes d’Ibn Khaldoun, de Si Mohand Ou Mhand et de Mouloud Mammeri dans le cadre du socle de référence que le ministère est en train de mettre en place», ajoute le conseiller du ministère de l’Education nationale.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Lancement d’un «plan Marshall» contre le redoublement
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair