formats

L’Algérie va rouvrir son ambassade en Libye

Publié le 21/04/2016, par dans Non classé.

Après une fermeture de près de deux années, l’ambassade d’Algérie à Tripoli va bientôt rouvrir ses portes. C’est Abdelkader Messahel, ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, qui l’a annoncé lors d’une visite, hier, à Tripoli.
« Un ambassadeur auprès de la Libye sera nommé le plus tôt possible», a indiqué M. Messahel lors d’une conférence de presse conjointe avec le vice-Premier ministre libyen désigné, Ahmed Meitig. « J’espère que l’Algérie sera le premier pays à rouvrir son ambassade», a-t-il ajouté. Des déclarations répercutées par l’agence française AFP. L’ambassade d’Algérie à Tripoli avait été fermée en mai 2014, en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans ce pays, qui a sombré dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar El Gueddafi.

Cependant, le consulat général de Tripoli avait continué à assurer un service minimum au profit des ressortissants algériens en Libye. Mais l’attentat terroriste qui a ciblé le siège de l’ambassade, en janvier 2015, avait contraint les hautes autorités algériennes à l’évacuation de ce qui restait encore du personnel consulaire.

L’Algérie a même procédé au rapatriement des Algériens qui se trouvaient encore dans ce pays à feu et à sang. Aujourd’hui, pour appuyer ses efforts visant à encourager une solution politique à la crise libyenne, l’Algérie semble ainsi décidée à procéder à la nomination d’un nouvel ambassadeur en Libye. Le dernier à avoir occupé ce poste est l’actuel ambassadeur de l’Union africaine au sein de la Ligue arabe, à savoir Abdelhamid Abou Zaher.

Opposée à une intervention militaire étrangère, l’Algérie a vivement applaudi la création d’un gouvernement d’union nationale. Elle est d’ailleurs le premier pays arabe à se rendre à Tripoli à la rencontre du Premier ministre et des autres membres de ce gouvernement qui constitue une première étape pour aller vers le règlement pacifique de la crise dans laquelle patauge ce pays depuis plusieurs années.

L’Algérie veut ainsi que les Libyens puissent se doter d’institutions légitimes qui leur permettront, avec l’aide de pays amis et alliés, à lutter contre les groupes terroristes qui infestent leur territoire. Lors de sa visite, M. Messahel a renouvelé l’appui de l’Algérie aux efforts soutenus des autorités libyennes en faveur du recouvrement de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Libye. L’Algérie, qui s’inscrit dans le processus conduit par les Nations unies pour une solution politique, avait fortement plaidé pour la préservation de la souveraineté de la Libye, de son intégrité territoriale et de l’unité de son peuple. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’Algérie va rouvrir son ambassade en Libye
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair