formats

«L’Algérie va reconsidérer ses contrats gaziers»

Publié le 25/02/2017, par dans Non classé.

L’Algérie va reconsidérer, selon le PDG de Sonatrach, Amine Mazouzi, les contrats gaziers à long terme qui la lient à ses clients, en misant désormais sur des durées de dix à quinze ans, au lieu de vingt-cinq ans.
Le PDG de Sonatrach qui s’exprimait, hier en marge des cérémonies de la célébration du 24 Février, à Hassi Messaoud, a souligné que notre pays « se positionnera désormais aussi bien sur le marché spot que sur le long terme» en fonction de ses intérêts et de l’évolution des prix du gaz.

La déclaration du PDG de Sonatrach intervient alors que la plupart des contrats à long terme signés par l’Algérie arriveront à expiration en 2018-2019. Les propos d’Amine Mazouzi confirment les déclarations du ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, sur le sujet, qui a déjà estimé que la renégociation des contrats est une option incontournable et redonne l’initiative à l’Algérie au même titre que ses partenaires. Par ailleurs, le PDG de Sonatrach a souligné l’augmentation de la production de pétrole du pays grâce, notamment, au champ de Hassi Messaoud, dont le niveau de production sera le même au-delà de 2040, étant donné le faible niveau du taux de récupération.

Un taux dont l’amélioration se fera de manière assez sensible dans les 20 prochaines années, ce qui renforcera les capacités de production de Sonatrach. Sur ce sujet, le directeur de production de la région de Hassi Messaoud, Ali Neghmouche, a estimé que le plus vieux gisement algérien a contribué à 80% à la récente augmentation des capacités de production du pays, estimée à 8% en 2016.
Le plus grand champ pétrolier d’Algérie, Hassi Messaoud, dont les réserves sont en hausse, plafonne actuellement sa production à 430 000 barils par jour pour le maintenir en ligne avec l’accord de l’OPEP visant à réduire sa production, a annoncé jeudi le responsable de Sonatrach. Il est à rappeler que l’Algérie doit réduire sa production de 50 000 barils par jour pour une production estimée à plus de 1 million de barils par jour. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «L’Algérie va reconsidérer ses contrats gaziers»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair