formats

L’Algérie tend la main aux investisseurs saoudiens

Publié le 17/11/2016, par dans Non classé.

Au deuxième jour de sa visite officielle en Arabie Saoudite, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé à un partenariat « fort et durable» entre les deux pays.
S’exprimant hier à l’ouverture du Forum des opérateurs économiques algériens et saoudiens, le Premier ministre a souligné « la volonté commune et forte» de l’Algérie et de l’Arabie Saoudite d’intensifier et diversifier leur coopération à travers l’augmentation du volume des échanges commerciaux.

Il a rappelé que l’Algérie a lancé un programme important pour réaliser la croissance et diversifier son économie, d’autant, a-t-il rappelé, que « tous les facteurs sont réunis en Algérie, notamment la stabilité politique, les compétences universitaires et la main-d’œuvre, facteurs qui augurent de perspectives prometteuses pour le marché algérien, au moment où l’Etat a consenti des efforts considérables pour améliorer le climat d’affaires en Algérie».

Abdelmalek Sellal a également réaffirmé la disposition du gouvernement à faciliter l’accès des hommes d’affaires saoudiens au marché algérien, à la lumière des « perspectives prometteuses» pour l’établissement d’un « véritable partenariat» entre les opérateurs des deux pays.
Lors de son intervention, le Premier ministre a exprimé le soutien de l’Algérie à l’Arabie Saoudite dans sa lutte contre le terrorisme.
Un appel du pied aux investisseurs saoudiens défendu un peu plus tard par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, qui a énuméré les mesures incitatives énoncées par la loi en question, soulignant tout particulièrement la définition du cadre des investissements directs étrangers (IDE).

Le ministre a affirmé que les opérateurs économiques et les hommes d’affaires bénéficieront de « tout le soutien et l’aide nécessaire à la réalisation de leurs projets», tout en souhaitant que ces rencontres ainsi intensifiées permettront de « consacrer nos relations économiques en les hissant au niveau des relations stratégiques privilégiées».

Pour sa part, le président du conseil des Chambres de commerce et d’industrie saoudiennes, Hamdane Assamrain, a fait part de la volonté de son pays de renforcer ses relations économiques avec l’Algérie. Il a émis le vœu que soient relancés les deux précédents projets portant création de la société algéro-saoudienne de transport maritime et de la banque algéro-saoudienne pour le financement de projets d’investissement communs, notamment à la faveur du soutien apporté en la matière par les directions des deux pays. Il a rappelé que le volume des échanges commerciaux est passé, ces dix dernières années, de 95 à 573 millions de dollars, soit une progression de l’ordre de 500%. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’Algérie tend la main aux investisseurs saoudiens
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair