formats

L’Algérie soutient le Groupe international d’appui à la Syrie

Publié le 02/03/2016, par dans Non classé.

« Notre position commune consiste à rebâtir la Libye sur la base d’un dialogue national inclusif avec la participation de toutes les forces politiques et militaires présentes dans ce pays», a affirmé Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères.
Les rapports entre l’Algérie et la Russie sont plus que jamais au beau fixe. Les deux pays ont convenu, avant-hier, d’intensifier l’échange d’informations en vue d’un règlement pacifique des crises qui secouent certains pays arabes et de renforcer leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. « Nous avons convenu avec le président Bouteflika d’intensifier notre dialogue via des canaux d’informations confidentiels en ce qui concerne la situation en Afrique du Nord et au Proche-Orient», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à l’issue de l’audience que lui a accordée le chef de l’Etat.

M. Lavrov, dont le texte de sa déclaration a été largement rapporté par l’ APS, a relevé que « les conséquences de la situation en Libye se font ressentir un peu partout, notamment dans la région du Sahel où il y a un risque réel de déstabilisation dû essentiellement au trafic d’armes en provenance de ce pays».

« Notre position commune consiste à rebâtir la Libye sur la base d’un dialogue national inclusif avec la participation de toutes les forces politiques et militaires présentes dans ce pays», a-t-il affirmé. Le chef de la diplomatie russe a indiqué, également, avoir évoqué la situation au Proche-Orient avec le président Bouteflika qui, a-t-il dit, « a entièrement soutenu la politique développée par la Russie pour constituer un front uni de lutte contre le terrorisme selon l’initiative lancée par le président Vladimir Poutine à l’Assemblée générale de l’ONU en septembre dernier».

« Le président Bouteflika a également soutenu la politique de la Russie visant le règlement de la situation en Syrie, notamment en ce qui concerne les activités du Groupe international d’appui à la Syrie, coprésidé par la Russie et les Etats-Unis.» M. Lavrov, qui a appelé, à cette occasion, à « la mise en œuvre intégrale des décisions prises par le Groupe international d’appui à la Syrie sans aucune condition», a indiqué en effet que les deux pays sont d’accord « en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et les violences commises en Syrie, Libye, Irak et au Yémen».

S’agissant des relations entre l’Algérie et la Russie, M. Lavrov a souligné que les deux pays ont exprimé leur « attachement» à la Déclaration de partenariat stratégique conclu en 2001 à l’occasion de la visite du président Bouteflika à Moscou. « Nous avons défini des plans et des projets concrets dans le domaine de la coopération commerciale, économique et militaro-technique et également proposé des formes concrètes de coopération entre les ministères et les milieux d’affaires des deux pays», a relevé le ministre des Affaires étrangères de la Russie.

Pas seulement. M. Lavrov a aussi indiqué qu’une « attention particulière» a été accordée à la coopération énergétique. « Des liens durables existent entre les sociétés russes et l’entreprise algérienne Sonatrach», a précisé Sergueï Lavrov en soulignant que « le président Bouteflika a exprimé l’intérêt du gouvernement algérien à coopérer avec la Russie au sein du Forum des pays exportateurs du gaz et d’avoir une relation régulière bilatérale sur l’évolution de la situation des marchés des hydrocarbures». Au terme de sa visite, le chef de la diplomatie russe, qui a rencontré tous les responsables de l’Etat, s’est dit « persuadé que les résultats de cette visite en Algérie permettront de raffermir davantage le partenariat stratégique existant entre la Russie et l’Algérie».

Un partenariat stratégique entre l’Algérie et la Russie

M. Lavrov a assuré, au sortir de sa rencontre avec le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, que l’Algérie et la Russie avaient de « belles perspectives» quant à l’avenir de leur coopération dans différents domaines. Il a appelé d’ailleurs à « intensifier» les travaux de la commission intergouvernementale sur la coopération bilatérale et a précisé que l’objectif principal de sa visite consistait à s’entendre « sur l’ensemble des mesures concrètes permettant de mettre en œuvre la Déclaration de partenariat stratégique qui a été signée en 2001». M. Lavrov a indiqué, en outre, que son pays accordait une attention « particulière» à la mise en œuvre de ce partenariat stratégique en particulier, a-t-il dit, et à « la création des conditions favorables à notre partenariat stratégique, au vu des problèmes qui existent dans la région du Proche-Orient».

Cette dynamique a été marquée, notamment, par l’échange de visites de haut niveau de part et d’autre, rehaussées par celles effectuées par le président Bouteflika en Russie en 2001 et 2008, et celles des présidents Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev, respectivement en 2006 et 2010. M. Lavrov a affirmé avoir « beaucoup apprécié» les efforts déployés par l’Algérie pour résoudre les crises en Libye et au Mali et, de manière globale, dans la région du Sahel, relevant que les « analyses» et les « approches» algériennes et russes dans la résolution de ces problèmes sont « proches ou convergentes».

Parmi les principaux accords signés entre l’Algérie et la Russie, figurent notamment la Déclaration de partenariat stratégique, le protocole sur les consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères, l’accord sur les relations économiques, commerciales, financières et sur le traitement de la dette, l’accord de coopération dans les domaines de la culture, de la science, de l’éducation, du sport, du tourisme et des archives.

Il s’agit, également, de la convention sur la non-double imposition à l’égard des impôts sur les revenus et les biens, l’accord relatif aux services aériens, le mémorandum de coopération entre le ministère des Situations d’urgences de la Fédération de Russie et le ministère de l’Intérieur, le protocole de coopération entre les Chambres de commerce et d’industrie des deux pays, l’accord de création d’un conseil d’affaires algéro-russe. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’Algérie soutient le Groupe international d’appui à la Syrie
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair