formats

L’Algérie se connecte au très haut débit

Publié le 01/02/2018, par dans Non classé.

La nouvelle technologie « Idoom fibre» destinée aux clients résidentiels permettant d’améliorer sensiblement le service internet en atteignant des performances pouvant aller jusqu’à 100 Mb/s a été lancé mardi dernier lors d’une cérémonie organisé à l’hôtel Aurassi (Alger) en présence Houda-Imane Feraoun, ministre de la Poste et des Télécommunications, des Technologies et du Numérique.
Idoom fibre d’Algérie Télécom offre une grande aisance dans l’usage d’internet en termes de navigation et de téléchargement, elle offre également un meilleur temps de latence qui permet aux clients de visualiser des vidéos en streaming, de regarder la télévision en Haute définition (HD) et de passer des appels téléphoniques via internet avec tout le confort et la qualité de service garantis par cette technologie.

« Au regard des besoins en débit toujours croissants, seule la fibre optique répond aujourd’hui à l’impératif d’un développement territorial pérenne», souligne Adel Khemane, Directeur général d’Algérie Télécom. L’intégralité des nouvelles constructions, dans le cadre du programme national du logement, sont directement dotées de cette nouvelle technologie.

Les plus anciennes voient leurs réseaux de distribution modernisés, en remplacement des anciennes installations vétustes. Cela représente pour l’opérateur national 1541 communes réparties sur 48 wilayas regroupant plus de 1,5 million de nouveaux logements recensés sur un tissu géographique diffus. La première phase représente un investissement de 38 milliards de dinars.

La généralisation du très haut débit sur le territoire national est un enjeu considérable dans la mesure où il contribuera à renforcer l’éclosion de nouvelles branches dans l’économie nationale et à offrir à tout un chacun les opportunités qu’offre un internet performant, avec toutes ses dimensions socio-culturelles et économiques. Cette technologie permettra de regarder la télévision en haute définition, télécharger des données volumineuses plus rapidement, naviguer et s’informer en ligne plus confortablement, partager des applications et des fichiers en ligne.

Le XXIe siècle est résolument celui des objets connectés, des radio-télécommunications et de la mobilité. Les usages sur le réseau de télécommunications d’accès traditionnel en cuivre ont considérablement évolué depuis une vingtaine d’années. De la simple téléphonie, nous sommes passés à un usage centré sur l’accès à internet, à la télévision en haute définition, tandis que se développe l’utilisation d’objets de plus en plus nombreux à être connectés.

Les besoins en débits descendants (réception de données) et montants (envoi de données) augmentent de manière continue avec des internautes qui utilisent des services et des contenus de plus en plus gourmands en débits et ont des usages de plus en plus nombreux et simultanés.

Ce besoin en débit est renforcé par la multiplication des terminaux (smartphones, tablettes, ordinateurs portables, consoles de jeux vidéo) au sein d’un même foyer.Interrogée sur un « prétendu monopole» qu’exerceraient des entreprises chinoises sur le marché des infrastructures algériennes, la ministre a infirmé l’existence d’une telle situation, précisant qu’un « choix technologique a été fait par l’Algérie en optant, sur des bases technologiques, pour deux partenaires chinois (Huawei et ZTE).

Les deux groupes chinois détiennent 60% du marché mondial, une plus grande partie des marchés conclus avec ces partenaires porte sur la rénovation qui ne peut être confiée à un autre fournisseur». Selon la ministre, l’essentiel est que « le très haut débit va permettre le développement de nouveaux usages qui vont transformer en profondeur la société».

Selon un bilan rendu public, plus de 2,2 millions d’abonnés à l’internet haut débit filaire (ADSL) ont été enregistrés en 2017, soit une augmentation de 374 000 clients par rapport à 2016. Concernant la 4G LTE fixe (internet haut débit sans fil fixe), 134 000 nouveaux clients ont été recensés en 2017, portant ainsi à 919 000 abonnés à ce service. Le nombre d’abonnés à la téléphonie fixe a atteint 3,1 millions d’abonnés, soit 315 000 nouveaux clients par rapport à 2016.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’Algérie se connecte au très haut débit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair