formats

L’Algérie classée comme pays «non libre»

Publié le 04/02/2017, par dans Non classé.

Une nouvelle fois, l’Algérie est épinglée par l’ONG américaine Freedom House. Dans son rapport sur les libertés dans le monde en 2017, l’ONG américaine classe l’Algérie parmi les pays « non libres».
L’Algérie obtient une note de 6 sur 7 pour les libertés politiques et 5 sur 7 pour les libertés civiles ; du coup, elle partage une position peu enviable en compagnie de la Jordanie, du Venezuela, du Gabon, du Cambodge et du Zimbabwe. L’Algérie pourra toujours se consoler d’avoir évité de figurer parmi les pays qui ont obtenu les pires scores. Sur les 49 pays jugés « non libres», 11 sont considérés comme les « pires des pires». Il s’agit de la Syrie, de l’Erythrée, de la Corée du Nord, de l’Ouzbékistan, du Sud-Soudan, du Turkménistan, de la Somalie, du Soudan, de la Guinée équatoriale, de la République de Centrafrique et de l’Arabie Saoudite.

Parmi les pays maghrébins, seule la Tunisie tire son épingle du jeu en obtenant le meilleur score, avec une note de 1 en matière des droits politiques et de 3 en matière de droits civils, soit un total de 2 points. Un score qui offre à la Tunisie le titre enviable de « pays libre», dont elle est la seule à se prévaloir dans le monde arabe. Une performance d’autant plus méritoire que la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) est considérée comme l’une des pires, depuis de nombreuses années, par l’ONG américaine. Pour sa part, le Maroc est jugé « partiellement libre». L’ONG, fondée en 1941 et financée majoritairement par les Etats-Unis, a mis en place un savant calcul pour établir son classement annuel. Chaque pays est noté de 0 et 4 sur une série de 25 indicateurs et obtient un score agrégé sur 100, un score élevé indiquant un niveau de liberté plus important.

Ces scores permettent ensuite de déterminer une note de 1 à 7 qui évalue les libertés politiques et les libertés civiles, 1 étant la meilleure note et 7 la pire. Ainsi, et selon son dernier rapport, sur 195 pays, 87 sont jugés « libres», soit 45% des pays du monde, et 39% de la population mondiale. 59 sont « partiellement libres», soit 30% des pays et 25% de la population mondiale et les 49 autres sont inscrits dans la case « non libres», soit 25% du total des pays et 36% de la population mondiale. Pour Freedom House, ce sont les pays scandinaves qui sont les plus libres. La Finlande, la Norvège et la Suède trustent les premières places et obtiennent un score de 100, suivis par le Canada et les Pays-Bas, puis suivent l’Uruguay, la Nouvelle- Zélande et l’Australie. Quant aux Etats-Unis, ils obtiennent une note de 90. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’Algérie classée comme pays «non libre»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair