formats

L’Algérie appelle les pays européens à s’investir davantage dans la prise en charge des réfugiés

Publié le 07/04/2017, par dans Non classé.

L’Algérie a appelé, hier à Amman (Jordanie), les pays européens à apporter (davantage) leur assistance et contribution « effectives» pour prendre en charge les conséquences des réfugiés sur les pays d’accueil.
« L’Algérie appelle les pays voisins de la rive nord de la Méditerranée à apporter leur assistance nécessaire et leur contribution effective en termes de moyens financiers, notamment pour prendre en charge les conséquences des problèmes humanitaires et environnementaux causés par les réfugiés dans les pays d’accueil», a indiqué un membre du Conseil de la Nation, vice-président de la commission de l’énergie, de l’environnement et de l’eau de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UpM), Ammar Makhloufi.

Intervenant lors d’une réunion de ladite commission sous le thème « Impact des réfugiés sur l’eau, l’énergie et l’infrastructure dans les pays d’accueil», M. Makhloufi a souligné que les conséquences des réfugiés sur l’environnement des pays d’accueil, dont l’Algérie, sont « grandes» et « il appartient donc à ces pays de prendre en charge ces problèmes avec l’assistance financière et technique des Européens, nos partenaires incontournables».

Il a également précisé que les membres de la commission « ont constaté qu’il n’y avait pas assez d’argent alloué dans le cadre de l’AP- UpM pour ce genre de problèmes», ajoutant que l’Algérie « préconise que les pays membres de l’AP- UpM qui possèdent des moyens (financiers) suffisants apportent leur aide aux pays accueillant les réfugiés pour résoudre les problèmes humanitaires et sociaux résultant de la présence de ces réfugiés sur leurs territoires». Le représentant de l’Algérie a appelé en outre les gouvernements de l’Union pour la Méditerranée « à prendre des engagements fermes en matière de protection du bassin méditerranéen qui devient de plus en plus fermé et pollué».

Il a, à l’occasion, rappelé les efforts déployés par l’Algérie dans la prise charge « toujours optimisée» « en matière de traitement des réfugiés et des immigrés subsahariens, en respectant leur dignité et en leur prodiguant soins et sécurité». « La mise en place d’une nouvelle approche fondée sur l’engagement commun pour la construction d’un espace de paix, de prospérité et de bien-être pour les réfugiés dans leurs pays d’origine est plus que nécessaire pour faire face aux difficultés auxquelles font face nos pays», a insisté le membre du Conseil de la Nation.

En tant qu’organe parlementaire de l’UpM, l’Assemblée Parlementaire (AP-UpM) fournit un cadre pour une coopération multilatérale entre les représentants élus de l’UE et ceux des pays partenaires du sud de la Méditerranée. Elle contribue à améliorer la visibilité et la transparence du partenariat euro-méditerranéen et rapprocher ses travaux des intérêts et des attentes du public et apporter une légitimité démocratique et un soutien à la coopération régionale. L’AP-UpM comporte 280 membres, répartis à égalité entre les rives nord et sud de la Méditerranée. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’Algérie appelle les pays européens à s’investir davantage dans la prise en charge des réfugiés
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair