formats

La tutelle réduit la durée du service civil

Publié le 31/01/2018, par dans Non classé.

Alors que les représentants du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) affirment avoir quitté hier au bout d’une heure la table des négociations avec les représentants du comité intersectoriel, les coordinateurs de ce comité, le Pr Salah Bendib, doyen de la faculté de médecine, et Omar Beradjouane, inspecteur général au ministère de la Santé, ont formellement démenti cette information lors d’un point de presse animé au siège du ministère de la Santé.

Les animateurs de la conférence ont tenu à signaler que la réunion s’est bien déroulée. « Les discussions ont eu lieu le plus normalement du monde et sans aucun problème. Nous avons formulé nos propositions concernant le point à l’ordre du jour, à savoir la modulation sur la durée du service civil. A ce propos, nous avons souligné que son abrogation est pour le moment à écarter, car le service civil est consacré par une loi (84-10) et seul un texte législatif peut décider ou non de son abrogation.

Ce qui ne relève pas du ministère de la Santé», a précisé M. Beradjouane avant de signaler qu' »il y a par contre un article dans cette loi qui nous donne la possibilité de revoir la durée du service civil et le zonage. Nous nous sommes donc entendus pour travailler sur ces aspects».
Le conférencier a également précisé qu’il a été aussi question, lors des discussions, de revoir la liste des spécialités en fonction de la carte sanitaire.

Le représentant du ministère de la Santé a affirmé que désormais aucune affectation pour service civil ne sera faite avant la mise en place des conditions au préalable, à savoir un logement décent et un plateau technique performant. Il a aussi été décidé d’affecter par groupes homogènes des médecins spécialistes dans un hôpital de référence avec un plateau technique adéquat pour les différentes spécialités.

« Les représentants du Camra étaient satisfaits des propositions concernant la modulation du service civil qui sera réduit de 50% selon les régions, et l’ordre du jour de la réunion a été épuisé puisque les représentants ont demandé à consulter la base avant de répondre à toutes ces propositions et nous envoyer par mail un programme de travail pour la prochaine réunion prévue ce jeudi», a affirmé le Pr Bendib.

Interrogé sur l’absence à cette réunion des représentants des autres secteurs, le conférencier a souligné que le point à l’ordre du jour a concerné la modulation du service civil. Il s’agit d’une question qui relève du ministère de la Santé. Quant à l’absence du Pr Hasbellaoui, le ministre de la Santé, M. Beradjouane a rappelé que « le ministre n’a assisté à aucune réunion depuis l’installation de ce comité intersectoriel».

A propos de l’augmentation des indemnités exigées dans la plateforme de revendications contenant 24 points, le coordinateur du comité intersectoriel, M. Beradjouane, a signalé que « le régime indemnitaire n’est pas encore à l’ordre du jour des pouvoirs publics. Pour le moment, nous nous limitons aux dispositions du décret de 1995 portant sur les avantages et les indemnités octroyés aux différents corps d’Etat, dont les médecins exerçant dans les régions du Sud, dont une indemnité spécifique, une indemnité de logement et des avantages dans la progression de carrière», a-t-il conclu. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La tutelle réduit la durée du service civil
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair