formats

La tendance baissière des investissements français en Algérie est « inquiétante » , selon Sellal

Publié le 06/04/2017, par dans Non classé.

La tendance baissière des investissements français en Algérie durant les trois dernières années s’avère « inquiétante » et s’inscrit même en contradiction avec l’ambition d’atteindre un partenariat bilatéral stratégique, a relevé jeudi à Alger le Premier ministre Abdelmalek Sellal.
« Je dois relever l’inquiétante tendance baissière du niveau des investissements français en Algérie durant consécutivement les trois dernières années, s’inscrivant ainsi en contradiction par rapport à notre ambition commune de partenariat stratégique, singulièrement dans le secteur industriel » , a déclaré M. Sellal lors d’une réunion avec le Premier ministre Français Bernard Caseneuve, élargie aux membres des deux délégations.

La réunion, tenue à huis clos, visait justement à « consolider davantage les relations algéro-françaises et £uvrer pour leur densification et leur développement dans les domaines où la coopération entre nos deux pays doit faire l’objet de plus de dynamisme et d’initiatives », a soutenu M. Sellal.

Evoquant la quatrième session du COMEFA (Comité mixte économique algéro-français), il a indiqué que cette session prévue à Alger « pourrait sans doute se tenir durant le deuxième semestre 2017 » . Lors de cette session, les deux pays devront « reprendre et finaliser un certain nombre de projets de partenariat économique d’envergure », a-t-il avancé.

Mais « nous pouvons sans plus attendre nous atteler dès aujourd’hui pour engager ensemble une réflexion susceptible de nourrir, le moment venu, une feuille de route définissant les axes d’actions de coopération et de partenariat entre nos deux pays », a préconisé M. Sellal.

Il a rappelé dans ce cadre l’institution, en 2013, du COMEFA qui a permis, dit-il, « le renforcement des relations de coopération entre les deux pays par la concrétisation de plusieurs joint-ventures touchant notamment les secteurs de l’industrie, des transports, de l’agroalimentaire et de la formation en matière de management avec comme point culminant l’inauguration de l’usine de construction de véhicules Renault à Oran ».

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale Ramtane Laamamra, de l’Industrie et des mines Abdesslam Bouchouareb, de l’Energie Noureddine Boutarfa, de l’Intérieur et des Collectivité locales Noureddine Bedoui et des Affaires religieuse et des Waks Mohamed Aissa ont assisté à cette réunion.

Du côté français, la réunion a vu la présence du président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone, l’ambassadeur de France en Algérie Bernard Emié, du Président de l’Association d’amitié France-Algérie Jean-Pierre Chevènement. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La tendance baissière des investissements français en Algérie est « inquiétante » , selon Sellal
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair