formats

La stabilisation au cœur de la NPEV

Publié le 15/12/2015, par dans Non classé.

Les convergences de forme et les divergences de fond rythment la coopération entre Alger et Bruxelles.
Accord d’association jugé « asymétrique» par le gouvernement algérien, absence de « réformes audacieuses», réplique l’Union européenne. Cependant, la Nouvelle politique européenne de voisinage (NPEV), qui entrera en vigueur à partir de l’année prochaine, pourrait rééquilibrer les rapports entre les deux parties, tant l’Algérie a « activement» pris part à son élaboration.

C’est en tout cas le souhait exprimé par Marek Skolil, ambassadeur de l’Union européenne à Alger, et Ali Mokrani, directeur de la coopération avec l’UE au ministère des Affaires étrangères, lors d’un débat organisé hier à Alger. Pour Bruxelles, « la priorité politique dans le cadre de la Nouvelle politique européenne de voisinage serait la stabilisation et le soutien au développement économique», a indiqué Marek Skolil.

L’ambassadeur de l’UE estime que « les questions de sécurité, de terrorisme, de migration et de stabilisation sont les nouveaux défis auxquels font face l’Union européenne et ses voisins dans une région aux intérêts communs». Et c’est dans ce domaine, particulièrement, que Bruxelles attend de l’Algérie un apport certain. « Nous reconnaissons le rôle de l’Algérie dans la stabilisation de la région au regard de son expérience, sa connaissance, son savoir-faire.

Cela est utile pour nous Européens, y compris pour des pays membres qui auparavant ne plaçaient pas la sécurité dans leurs priorités», a encore précisé M. Skolil. La NPEV — à laquelle l’Algérie préfère « l’approche participative et non d’adhésion» — opère également un recentrage en « introduisant des méthodes de travail nouvelles, dont la suppression du traditionnel paquet annuel de rapports par pays. Ils seront désormais mieux adaptés à la nature de chaque relation et au calendrier de travail y afférent», explique le représentant de Bruxelles à Alger.

Marek Skolil a, par ailleurs, affirmé que « les suggestions de l’Algérie dans l’élaboration de la NPEV ont été largement reprises, à savoir la flexibilité, la différenciation, le renforcement de la coappropriation et enfin l’intégration des voisins». Une satisfaction pour la partie algérienne. « L’Algérie relève avec satisfaction que ces principes aient été retenus comme fondement de la Nouvelle politique européenne de voisinage», a observé Ali Mokrani.

Ce dernier rappelle à ce titre que « la NPEV ne doit pas être une fin en soi, mais un instrument qui apporte une valeur ajoutée à l’Accord d’association en vue de relever les défis communs de sécurité et de développement dans la région et également de contribuer à la réalisation des priorités nationales relatives à la diversification économique, synonyme de promotion des exportations hors hydrocarbures, à la sécurité alimentaire et au renforcement des capacités». Le représentant du ministère des Affaires étrangères n’a pas manqué au passage de critiquer l’Accord d’association qui a pris la forme d' »une relation purement commerciale asymétrique».

M. Mokrani a exprimé le souhait de voir, à la faveur de cette NPEV, « l’Union européenne contribuer à la diversification économique, transformer les parts du marché en investissement et permettre à l’Algérie de retrouver toute sa place de fournisseur d’hydrocarbures, bref, de soutenir les efforts du gouvernement». Il espère également un « renforcement» du dialogue politique et mettre la dimension économique « au centre des priorités».

Pour ce faire, l’Algérie doit consentir des efforts considérables dans la gouvernance, les réformes économiques audacieuses et l’amélioration du climat des affaires à même de permettre une attractivité des investisseurs. Rien, du moins pour le moment, n’indique une réorientation stratégique dans la politique gouvernementale en matière économique. La question de la gouvernance demeure la problématique centrale. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La stabilisation au cœur de la NPEV
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair