formats

La Russie mènera des consultations avec l’Opep

Publié le 01/10/2016, par dans Non classé.

La Russie entend mener des consultations avec l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) en vue d’une action commune de maintien de l’équilibre sur le marché pétrolier, a annoncé, jeudi à Moscou, le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, relevant que des consultations avec l’Organisation auraient lieu en octobre et en novembre.

Le ministre russe s’exprimait au lendemain de l’accord conclu par les pays membres de l’Opep à Alger pour réduire leur production de quelque 750 000 barils par jour, soit la plus grosse réduction de production depuis celle décidée après la chute des cours, durant la crise de 2008. Début septembre, l’Arabie Saoudite, chef de file de l’Organisation, et la Russie avaient annoncé la création d’un groupe de travail chargé de présenter « des recommandations concernant les mesures et actions communes à prendre pour garantir la stabilité et la prédictibilité du marché».

La Russie, qui ne fait pas partie de l’Opep, a « constaté le désir de tous les pays producteurs, dans l’Opep et hors de l’Opep, d’une décision commune qui équilibre le marché», a encore déclaré le ministre russe, disant espérer voir les prix du baril de pétrole se stabiliser à 50-60 dollars « pour satisfaire les intérêts des producteurs et des consommateurs». Les membres de l’Opep devront étudier les détails de l’accord de réduction de la production de pétrole lors de la réunion ordinaire prévue fin novembre à Vienne. « Il y a encore un certain nombre de détails que les pays de l’OPEP doivent travailler», a fait savoir M. Novak.

« La Russie examinera attentivement les propositions qui seront éventuellement établies», a-t-il ajouté, précisant que son pays ne comptait pas baisser ses niveaux de production actuels, qui ont atteint des niveaux record en septembre. « Tout dépendra de la situation macroéconomique et des plans des compagnies, mais nous nous concentrons sur le maintien des niveaux de production actuels», a insisté le ministre russe, notant qu’il s’agit là d' »un principe de base qui a déjà été discuté». Alexandre Novak n’a pas souhaité révéler le niveau de gel de la production de pétrole de la Russie au cas où elle accepterait de prendre des mesures aux côtés de pep, mais a déclaré qu’un plafond de production pourrait être envisagé pour environ une demi-année.

Commentant par ailleurs l’accord trouvé par les membres de l’Opep, le ministre russe a qualifié celui-ci de « décision très positive», ajoutant que cet accord aiderait à « réduire la volatilité des prix». L’Opep, à l’origine de 40% de la production mondiale, évalue sa production à 33,24 millions de barils par jour tandis que la production de la Russie, deuxième producteur mondial de brut, a atteint en septembre des niveaux record en dépassant les 11 millions de barils par jour.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La Russie mènera des consultations avec l’Opep
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair