formats

«La révision constitutionnelle consacre l’hégémonie du système politique en place»

Publié le 24/01/2016, par dans Non classé.

Le président du parti Talaie El Houriat, Ali Benflis, a animé, hier à Blida, une rencontre régionale de son parti.
D’emblée, il confie que « le choix de Blida n’est pas fortuit car sa population a été d’un estimable soutien lors de ses assises préparatoires de son congrès et sa forte adhésion à son projet politique».

Dans ce sillage, l’objectif de cette rencontre visait, entre autres, à se prononcer sur la vision de son parti sur le projet de révision de la Constitution en vogue. A ce sujet, il affirme que « l’initiative de la révision constitutionnelle n’avait pas pour objectif de régler les problèmes du pays, mais à régler les problèmes du régime politique en place». D’où, soutient-il, son rejet dans le fond et dans la forme par son parti.

Plus explicite, M. Benflis indique avoir chargé son secrétariat national de consacrer une journée d’étude spécifique interne sur ce projet. Une journée qui a été organisée le 16 janvier dernier et a été conclue par « l’élaboration d’un rapport révélateur d’une Constitution sur mesure au profit du régime politique en place et non au bénéfice des larges couches de la population», note-t-il. Ce rapport sera porté à la connaissance de l’opinion publique bientôt, à toutes fins utiles, assure-t-il.

Parmi les conclusions tirées du rapport et portées à la connaissance de l’assistance par Ali Benflis, il est loisible de citer celles qui considèrent que cette révision constitutionnelle prétendument consensuelle s’est révélée plus diviseuse que rassembleuse et que jamais celle-ci n’est apparue, avant ce jour, aussi « contestable et contestée».

Et d’ajouter, en citant ce rapport, que le mal profond dont souffre le pays n’est pas dans sa Constitution, qu’il suffirait de réviser périodiquement pour en guérir, mais dans le système politique lui-même qui a viré en un pouvoir personnel dont la vacance met l’Etat en danger.

En marge de cette rencontre, Ali Benflis a déclaré : « La Coordination pour les libertés et la transition démocratique (dont il fait partie, ndlr) s’est réunie il y a deux jours.» Et d’ajouter : « Un groupe de travail élargi à toutes les parties est constitué pour préparer son congrès prévu le 27 mars, qui est de bonne augure.»
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «La révision constitutionnelle consacre l’hégémonie du système politique en place»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair