formats

«La responsabilité incombe à la tutelle et au gouvernement»

Publié le 24/08/2017, par dans Non classé.

Le Parti des travailleurs (PT) fait porter la responsabilité de la dégradation de la situation du secteur de la santé au gouvernement.
Réagissant aux événements tragiques qui se sont produits dans des hôpitaux à Djelfa et Alger, où des femmes enceintes ont perdu la vie faute de prise en charge rapide, la formation que préside Louisa Hanoune se dit en parfait accord avec le constat fait par les syndicats du secteur. « Le Parti des travailleurs joint sa voix à celle des syndicats de la santé pour demander la libération du personnel médical incarcéré suite à cette affaire, car comme eux, il considère que la responsabilité incombe entièrement au ministère de tutelle et sa politique sanitaire qui a engendré un énorme déficit en moyens humains et matériels dans nos hôpitaux. Elle incombe à ceux qui ont réduit de 75% les budgets des hôpitaux à travers des dispositions des lois de finances 2016 et 2017, à ceux qui ont imposé la loi scélérate sur la retraite qui a contraint au départ massif à la retraite anticipée», estime le PT dans un communiqué rendu public hier.

Cette formation met aussi en garde contre le recours à la désignation de boucs émissaires parmi les gynécologues et les sages-femmes. « Alors, pour faire face à la situation, les mesures d’urgence consistent dans le rappel, pour ceux qui le souhaitent, des milliers d’éléments du personnel médical, paramédical et sages-femmes qui ont été contraints au départ à la retraite par l’adoption de la nouvelle loi sur la retraite», ajoute-t-on dans le communiqué. Selon la même source, une telle solution « permettra de combler un tant soit peu le déficit».

« Ce dernier doit être réglé durablement par la réouverture des centres et écoles paramédicaux, par l’amélioration effective des conditions socioprofessionnelles des différents corps de santé et la prise de mesures véritablement incitatives pour leur maintien dans le secteur public et ainsi assurer une couverture médicale spécialisée de tout le territoire national», précise le PT. Le secteur de la santé, ajoute la même source, plus que tous les autres secteurs, parce qu’il concerne la santé voire la vie des citoyens, « a besoin de solutions viables et fiables».

« De véritables solutions et pas de fausses solutions, comme c’est le cas avec l’obligation des gardes médicales dans les cabinets privés qui en réalité amorce la liquidation de la gratuité des soins par le désengagement de l’Etat même du strict minimum vital», précise la même source.
Pour le PT, les solutions à tous les problèmes du pays se trouvent dans la correction des politiques qui les ont engendrés. « Les moyens pour régler ces problèmes existent et les chiffres faramineux de surfacturation des marchés publics, des impôts non recouvrés et les crédits économiques non remboursés le démontrent bien», rappelle-t-on.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «La responsabilité incombe à la tutelle et au gouvernement»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair