formats

La réplique des scientifiques

Publié le 30/05/2018, par dans Non classé.

Suite à la polémique provoquée par Loth Bonatiro à propos des horaires de la prière et de l’imsak, 21 professeurs et docteurs en astronomie et en astrophysique ont signé un communiqué dans lequel ils réfutent les fondements scientifiques de ses propos.
« Nous présentons dans ce communiqué les raisons pour lesquelles la controverse sur les horaires de prière et de l’imsak, provoquée par des déclarations de M. Bonatiro, publiées par le ministère des Affaires religieuses sont invalides scientifiquement, en plus de constituer une action irresponsable. Cette réponse est rendue nécessaire au vu de l’ampleur prise par la controverse sur la place publique et la désinformation massive menée à travers des médias complaisants faisant dans le sensationnel», peut-on lire dans le texte, dont El Watan a été destinataire.

M. Bonatiro, à travers une récente sortie médiatique, affirme que le calendrier établi par le Craag comporte des erreurs. S’appuyant sur des versets coraniques qualifiés de généraux et hors de propos « dans une tentative démagogique grossière», il déclare, entre autres, que l’heure de l’imsak ne peut pas être compatible avec l’obscurité totale qui règne dans le ciel. En réponse à ses allégations « non fondées», les experts expliquent que « la vraie raison pour laquelle l’obscurité règne encore lors d’el fadjr est la non-occurrence de conditions idéales d’observation par des observateurs casuels. En effet, seules des conditions d’observation avec horizon Est complètement dégagé, nuit sans Lune, loin des agglomérations, absence de concentration substantielle d’aérosols dans l’air et, bien sûr, des conditions météo idéales, permettent de voir cette lueur aurorale.

De plus, la présence de nos jours de pollution lumineuse produit un faible halo lumineux qui diminue fortement le contraste sur la ligne d’horizon». Autrement dit, la première lueur de l’aube peut échapper à l’œil nu, puisque les conditions ne sont pas toujours favorables. De ce fait, les scientifiques recourent à des calculs précis afin de déterminer la position exacte du Soleil. Les astrophysiciens assurent que les règles de calcul qui définissent ces horaires « sont les mêmes que celles utilisées, à quelques différences près, par tous les autres pays musulmans de par le monde».

Concernant les allégations de Loth Bonatiro à propos du ciel lumineux de La Mecque lors de la sortie de la prière d’el fadjr, les signataires démentent formellement cette affirmation et ajoutent que les visiteurs des Lieux Saints peuvent en témoigner.
Cette réponse, portée par d’éminents scientifiques algériens, tente ainsi de clore ce faux débat. « Nous espérons que les Algériens sauront s’élever au-dessus de ces pseudo-controverses ineptes qui sont autant de distractions malvenues, alors que notre pays fait face à des défis énormes, et basées sur la provocation et le sensationnalisme de personnes à l’ego démesuré», lit-on encore.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La réplique des scientifiques
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair