formats

La rencontre de la dernière chance

Publié le 26/02/2018, par dans Non classé.

Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) a répondu favorablement à l’invitation, faite hier par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, à l’issue d’une assemblée générale tenue hier à l’hôpital Mustapha pacha.
Alors qu’une marche nationale est prévue mercredi prochain à Constantine à l’appel du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), une réunion est prévue aujourd’hui à 14h entre les représentants des médecins résidents et la commission interministérielle présidée par le Pr Mokhtar Hasbellaoui, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Le Camra a répondu favorablement à l’invitation, faite par le ministère de la Santé à l’issue d’une assemblée générale tenue hier à l’hôpital Mustapha Pacha.

Selon le porte-parole du Camra, le Dr Taileb, le Collectif a décidé de prendre part à cette réunion tout en souhaitant la satisfaction des revendications des médecins résidents, même à long terme, qui ont entamé leur quatrième mois de grève sans que la tutelle n’arrive à répondre positivement à toutes les revendications, dont l’abrogation du caractère obligatoire du service civil, la dispense du service militaire, une meilleure formation pédagogique et la révision du statut particulier.

A la question de savoir si la participation à la réunion a été conditionnée par le gel du mouvement de grève comme cela a été exigé à la dernière réunion du 4 février, le représentant du Camra répond par la négative et pense que le ministère de la Santé va sans doute reformuler de nouvelles propositions aux 24 revendications contenues dans la plateforme.

« Nous allons prendre part à ces négociations et la décision sera prise selon ce que la commission interministérielle va faire comme propositions et si elles répondent, bien sûr, aux exigences des médecins résidents», a-t-il indiqué tout en déplorant la participation des deux représentants du Syndicat national des praticiens spécialistes de santé publique (SNPSSP) et du Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires (Snechu) dans la commission interministérielle.

« On ne comprend pas pourquoi les deux syndicats, le SNPSSP et le Snechu, siègent à la commission interministérielle, en plus on nous dit qu’ils représentent le ministère de la Santé. Depuis quand un syndicat représente l’administration ?» s’est interrogé le Dr Taileb.

A propos des déclarations de certaines parties accusant le Camra d’être manipulé, le délégué du syndicat estime que « le Collectif est apolitique et les médecins résidents ont le droit d’exiger l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles à travers l’abrogation du caractère obligatoire du service civil qui a montré ses limites et le remplacement par des mesures incitatives pour une meilleure motivation des médecins».

Et d’assurer que « le mouvement de protestation est toujours à la même cadence avec une forte détermination des médecins à aller de l’avant, malgré toutes les tentatives d’intimidation et de division engagées de part et d’autres».

A noter que la rencontre d’aujourd’hui est la neuvième réunion organisée depuis l’installation de la commission intersectorielle qui a déjà répondu à une série de revendications, notamment l’intégration des représentants des médecins résidents au sein de la commission de recours et d’orientation, le droit au regroupement familial pour les couples de médecins, la prise en charge par l’Etat d’un billet d’avion vers les wilayas de l’extrême Sud et l’autorisation d’exercer une activité complémentaire.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La rencontre de la dernière chance
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair