formats

La reconnaissance officielle, enfin !

Publié le 28/12/2017, par dans Non classé.

Le 12 janvier 2018, date du Nouvel An berbère, sera cette année et pour la première fois en Algérie chômé et payé. La décision a été prise hier par le président de la République lors du Conseil des ministres.
Une des plus vieilles revendications des militants de l’amazighité vient de connaître son aboutissement. Le chef de l’Etat a décidé de consacrer Yennayer, coïncidant avec le début du nouvel an amazigh, comme « journée chômée et payée» dès le 12 janvier prochain. L’annonce en a été faite, hier, à l’issue de la tenue d’un Conseil des ministres. Le chef de l’Etat a également répondu favorablement à toutes les autres revendications des militants de la cause amazighe.

« En présentant ses meilleurs vœux au peuple algérien à la veille de l’année 2018, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé sa décision de consacrer Yennayer journée chômée et payée dès le 12 janvier prochain, le gouvernement étant chargé de prendre les dispositions appropriées à cet effet», a indiqué le communiqué du Conseil des ministres.

Avant cela, le document a précisé que le chef de l’Etat a demandé au gouvernement de prendre en charge tous les points liés à la revendication amazighe. A commencer par la préparation d’une loi organique devant être le prélude à la création d’une académie de langue amazighe. Le chef de l’Etat « a enjoint au gouvernement de ne ménager aucun effort pour la généralisation de l’enseignement et de l’usage de tamazight, conformément à la lettre et à l’esprit de la Constitution.

Le président de la République a également chargé le gouvernement d’accélérer la préparation du projet de loi organique portant création d’une Académie algérienne de la langue amazighe», indique le communiqué rendu public. Ces mesures, « prises au profit de notre identité nationale dans sa triple composante islamique, arabe et amazighe», conforteront « l’unité et la stabilité nationales, alors que des défis multiples internes et régionaux nous interpellent», a souligné le président Bouteflika, selon les propos rapportés par l’APS.

L’annonce présidentielle est en effet une réaction aux revendications portées, récemment, par des jeunes étudiants et lycéens qui ont organisé des manifestations dans plusieurs villes de Kabylie. Cela constitue une des principales revendications des militants de la cause berbère depuis les années 1980.

Plus que la décision de faire de Yennayer une journée chômée et payée, l’instruction visant à accélérer la mise en place d’une académie de langue amazighe est également une réponse aux revendications des militants de la cause amazighe. La revendication a été rappelée, ces dernières semaines, par des hommes politiques et des chercheurs du domaine. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La reconnaissance officielle, enfin !
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair